Cap-Vert / Taxe aéroportuaire : La presse sportive Sénégalaise bloquée à l'aéroport de Praia durant plusieurs minutes...


La frange de la presse sportive Sénégalaise qui faisait le déplacement (Dakar - Praia) ce vendredi, dans le cadre de l'assemblée générale de l'UFOA - A, a vécu une arrivée pour le moins mouvementée sur le sol Cap-Verdien. À peine le sol de l'aéroport international Nelson Mandela de Praia foulé vers les coups de 11h45 (10h45 heure locale), que la petite délégation a été retenue au niveau des postes de contrôle, disséminés à l'entrée. Pour cause, une taxe à payer par toute personne étrangère, avant d'entrer au Cap-Vert. 

Une information qui avait échappé aux journalistes mis devant le fait accompli au moment de présenter leurs documents. Après quelques échanges avec les policiers locaux, il s'est avéré que d'après la nouvelle politique aéroportuaire instaurée depuis 2018 (selon les explications d'un des policiers), la "Taxa de Segura ça aeroportuaria" est obligatoire pour les voyageurs étrangers. Au moins 31 euros à payer par personne, sur place. Une mesure consacrée par le programme EASE (Processor Efficiente, Automatico, e Segouro de Entrada de viajantes) selon nos recherches effectuées. 

L'exception étant faite pour les détenteurs de passeport diplomatique et autres passeports de service qui étaient de facto exonérés. Finalement après un plus d'une demie-heure d'attente et quelques coups de fil passé ça et là. Les fédéraux sénégalais en collaboration avec la commanderie aéroportuaire, finiront par régler la situation en payant la note pour tout le monde. Tout est bien qui finit bien... 



Vendredi 22 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :