Candidatures tous azimuts au sein de la grande majorité pour les prochaines locales : Va-t-on vers la dislocation de la coalition BBY au lendemain des locales ?

Une question qui trouve bien sa pertinence à la veille des élections locales du 23 Janvier 2022. En effet, même si le chef de l’État Macky Sall n’a pas encore annoncé ouvertement la conduite à tenir au sein de la coalition pour les prochaines élections locales, force est de constater que les déclarations de candidature font rage. Souvent ce sont des responsables de la même coalition qui expriment leur volonté de briguer la magistrature dans la même commune ou localité qu’ils partagent. Un fait qui risquerait de porter un coup fatal à la coalition au pouvoir si toutefois le consensus n’est pas trouvé.


Mamadou Kassé : « Le mieux pour la coalition, c’est de trouver un consensus fort dans chaque localité »

 

Pour Mamadou Kassé cette dynamique notée depuis quelque temps dans la coalition avec l’annonce d’une multitude de candidatures dans les mairies par des membres de la coalition BBY, rentre dans le cadre normal des choses. « C’est une ambiance normale dans la phase de pré-investiture avant le choix des candidats et des listes qui représenteront la majorité pour les prochaines élections locales. Il faut d’abord comprendre que BBY est une coalition très large et diversifiée composée de plusieurs responsables et des partis qui s'investissent beaucoup à la base. De ce point de vue, il sera très difficile de trouver un candidat unique dans chaque localité, car chacun des responsables a sa légitimité personnelle pour conduire la liste de la coalition. Mais le mieux pour la coalition c’est de trouver un consensus fort dans chaque localité pour l’intérêt collectif », laisse entendre Mamadou Kassé, candidat annoncé à la mairie de Tambacounda.

 

Thierno Amadou Sy : « Ce qui est plus important, c’est de pouvoir prendre en compte avec ses militants à la base les décisions prises par le chef de la coalition »

 

Si le directeur général de la Sicap S.a Mamadou Kassé est d’avis que seul le consensus pourrait aider la majorité présidentielle à se tirer d'affaire lors des prochaines locales, il n’en demeure pas moins pour le membre de la Task Force Républicaine, Thierno Amadou Sy, journaliste communicant, que présenter sa candidature à une élection, c’est un moment crucial pour le vécu politique de chaque responsable, leader de parti ou mouvement. Mais le plus important c’est d’avoir la capacité d’écoute de son leader politique et de pouvoir appliquer et faire appliquer ses recommandations à la base.  

 

« Nous sommes des acteurs politiques, nous avons des ambitions et nous nous proposons la volonté de réaliser ces ambitions. Pour les élections locales, on ne peut pas attendre jusqu’à la dernière minute pour annoncer sa candidature. C’est pourquoi chacun des responsables annonce dans la plus grande démocratie, sa volonté de briguer telle ou telle mairie tout en restant à l’écoute du grand leader, le chef de la coalition. Mais ce qui est plus important dans ça, c’est de pouvoir prendre en compte avec ses militants à la base les décisions prises par l’autorité de la coalition », précisera Thierno Amadou Sy, le candidat annoncé à la mairie de Nabadji Civol pour les prochaines locales.

 

Djiby Ba : « Les polémiques ne manquent pas, mais l'essentiel est que tout soit encadré ».

 

Même s’il est d’avis que les polémiques ne manquent jamais en politique, Djiby Ba, le membre de la convergence des cadres républicains aux Parcelles Assainies précise que tout doit être encadré et l’essentiel c’est d’œuvrer à l’unité du groupe et le consensus dans le choix. 

 

« Chaque responsable politique a des ambitions avouées ou inavouées et c’est tout à fait normal que des gens expriment leurs ambitions mais ça doit être encadré. Car nous sommes dans une coalition qui nous a toujours donné des victoires depuis 2012. Il ne peut pas manquer de polémiques dans une coalition, mais l’essentiel c’est que tout soit encadré et que les différents responsables reviennent dans les principes comme l’unité, le consensus, la cohésion et surtout la mobilisation », a souligné Djiby Ba.

 

Toutefois, si nos interlocuteurs semblent minimiser l’impact que pourrait entraîner cette multitude de candidatures au sein de la coalition majoritaire, ils sont d’avis que l’arbitrage du chef de la coalition, le président Macky Sall est impératif pour bien gérer cette situation… 

Vendredi 13 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :