Campagne de diabolisation du Sénégal : « Je n’ai violé aucune règle pour me retrouver dans cette campagne nauséabonde » (Macky Sall)


Le président de la République se considère trahi par la communauté internationale. Face à la presse ce jeudi, Macky Sall n’a pas caché sa peine devant les salves de critiques de la communauté internationale. « Je l’accueille avec de la peine. Je ne peux pas comprendre que des partenaires qui sont avec le Sénégal puissent avoir cette attitude. Ils doivent venir à la source. Au lieu de se suffire des commentaires qui condamnent de façon péremptoire, de façon très violente le président de la République » fait-il savoir.


Poursuivant son propos, il ajoute qu’ « au Sénégal, aucune loi n’a été violée. Personne ne peut dire que le président de la République abrogeant le décret n’était pas dans son droit. Le conseil a dit que ce décret était adossé à une loi qui elle-même est annulée. A partir de ce moment, le conseil joue son rôle. Nous sommes dans le dialogue des institutions. Le Sénégal est un véritable Etat de droit», explique le Chef du pouvoir exécutif.


Se faisant « pourquoi toute cette levée de bouclier ? Pourquoi toute cette campagne de presse qui est aux antipodes de ma pratique de démocrate depuis que je suis à la tête du pays. Je suis venu en gagnant les élections. Je viens de l’opposition. C’est moi qui est proposé la réforme pour fixer définitivement la limitation des mandats et la durée du mandat du président de la République. Pourquoi dit-on fait dire avec des moyens importants de la presse internationale que le président de la République veut s’agripper au pouvoir ? Si je le voulais, je serais candidat. Je renonce à tout cela, je construis mon pays avec les sénégalais. Je ne mérite pas cette campagne internationale et je la dénonce de façon vigoureuse. Je n’ai violé aucune règle pour me retrouver dans cette campagne nauséabonde qui entretenue pour créer la tension de la déstabilisation de mon pays » dénonce le président Macky Sall. 
Jeudi 22 Février 2024
Chamsidine Sane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :