COVID-19 / Baisse du taux de vaccination : Méfiance ou Ramadan, les centres à l’épreuve des rendez-vous pour immunisation...


Une remarque est notée dans certains centres de vaccination. Depuis un moment, des professionnels de la santé ont constaté la présence de moins en moins de personnes dans les districts pour se faire vacciner contre la Covid-19. Pour vérifier les faits, Dakaractu est allé voir dans l’un des plus grands centres, dans le district ouest, l’hôpital Philippe Maguilen Senghor. Ce centre accueille en son sein les communes d’arrondissement de Yoff, Ngor, Ouakam, Mermoz, Sacré-Cœur…

En effet depuis le dix mars, ils ont démarré les vaccinations et ont vacciné un nombre très élevé de la population de cette zone environ  5.684 avec le Sinopharm dont 4.078 complétement complètement vaccinés car ayant déjà reçu les deux doses et 23.883 vaccinées avec le AstraZeneca. Ainsi un nombre total de 29.567 personnes ont été vaccinées dans ce centre, a expliqué Alioune Diatta, le responsable Éducation pour la santé du district ouest.

Cependant, cela fait un bon moment que la vaccination est au ralenti. Les journées, contrairement à celles d’avant sont calmes, à part quelques rares personnes qui viennent se faire vacciner. Ceci est d’ailleurs confirmé par Adja Ndèye Samb Laye, une des Badiénou Gokh basée au district ouest. Son travail qui consistait à enregistrer et canaliser les populations venues se vacciner, elle parvenait à recueillir à peu près 150 à 200 personnes par jour. Mais ces temps-ci, elle peine à prendre le quart.

Quelle est la cause de ce changement, pourquoi cette baisse de rythme ? Ces personnels de santé en charge de la vaccination ne sauraient y répondre. Toutefois, ils espèrent que c’est juste à cause du mois de Ramadan et qu’après la Korité, les choses vont s’améliorer puisque la polémique autour du vaccin AstraZeneca s'est assouplie...
Mercredi 12 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :