COUP DE TONNERRE / Khadim Bâ démissionne du CA de la SAR et retire sa couverture financière. Jusqu'à quel niveau la survie de la Société est-elle menacée ?


Information de dernière minute ! Khadim Bâ de Locafrique vient officiellement de démissionner de son mandat d'administrateur au sein du Conseil d'administration de la Société Africaine de Raffinage avec des conséquences non négligeables et surtout immédiates d'effet. L'homme d'affaires retire ainsi sa ligne de crédit de 250 millions € que le groupe avait mise à la disposition de la Société Africaine de Raffinage pour assurer les importations de pétrole brut et ce, depuis 2018. Dans la foulée, il annule aussi sa caution de 130 milliards de Fcfa jadis  souscrite auprès des banques pour garantir l'utilisation de cette ligne de crédit. Pour ce faire, il a adressé illico une lettre de démission à Diène Faye, Président du conseil d'administration de la SAR avec ampliation au ministre du Pétrole et des Énergies et au ministre des Finances et du budget.

En somme, Khadim Bâ arrête tous ses financements liés aux investissements et se désengage de toutes les activités de la SAR.

Conséquence immédiate de ce qui précède : les banques nationales et internationales qui agissaient en tant que partenaires pourraient aussi se retirer faute de disposer de toutes les garanties d'un partenariat viable.

Cette nouvelle situation, ne risque-t-elle pas d'entraîner la SAR dans une redoutable situation de crise ? Aucune inquiétude ne doit être écartée si on sait que Khadim Bâ contrôlait près de 34% des parts de ladite société...

Dakaractu reviendra sur cette affaire pour vous tenir informés de la suite.
Mardi 25 Février 2020



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :