CÉRÉMONIE OFFICIELLE / Ce discours de Antoine Diome qui laisse transparaître sa proximité avec Serigne Saliou.


Loin de ressembler aux habituels discours des ministres de l’intérieur précédents qui se résumaient à colmater les vers tirés des poèmes de Serigne Touba et à faire une ambitieuse évaluation des prestations de quelques services de l’État par rapport au magal, Antoine Félix Antoine Diome y est allé droit vers un récital bien connu de l’entourage de Serigne Saliou Mbacké. Ce dernier, cinquième Khalife Général des Mourides, a laissé  derrière lui un savoir bien solide sur le « shukru » qui renvoie à l’action de grâce, à sa valeur spirituelle et à ses retombées. 

Ainsi, se plaira-t-il de rappeler que l’action de grâce est un acte musulman qui traduit la reconnaissance du concerné envers son Seigneur. Cette reconnaissance, avec sa valeur spirituelle élevée est hautement rétribuée par Dieu tout comme la mécréance est grandement sanctionnée.  

Le ministre de l’intérieur de citer Serigne Saliou qui aimait rappeler à ses disciples ce que Dieu ordonnait au prophète Daouda et à ses contemporains, exigeant d’eux qu’ils fassent preuve de reconnaissance. Une belle transition pour lui de d’évoquer, par ricochet, l’essence du magal avant de solliciter des prières pour le Sénégal et pour le Président de la République.

Antoine Diome était à la tête d’une délégation composée de ministres de la République dont Ndèye Saly Diop Dieng, Dame Diop, Pape Amadou Ndiaye, Yankoba Diattara, Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma...
Lundi 27 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :