CAN 2024 : Le Sénégal donne une leçon à la Guinée et signe un carton plein dans le groupe C !


Mission accomplie! Les Lions se sont emparés de la première place de la poule C avec trois victoires en trois rencontres. Le Sénégal qui était face à la Guinée ce mardi après-midi à brillamment remporté le derby en dominant la Guinée (2-0) avec des réalisations de Abdoulaye Seck et Ilimane Ndiaye. 
 
Dans cette coupe d’Afrique où les surprises s’enchaînent au fil des journées, il valait mieux s’assurer de terminer premier de sa poule afin d’éviter un gros poisson en huitièmes de finale. Encore que même cette position de leader ne garantit pas systématiquement un tirage favorable pour ce prochain tour compte tenu des grosses nations telles que la Côte d’Ivoire, le Nigeria, l’Égypte voire le Ghana et le Cameroun qui espéraient encore une qualification miraculeuse en tant que meilleur troisième. C’est donc conscient de tout cela que les Lions ont entamé leur dernière sortie dans cette phase de groupe  de la 34ème CAN de l’histoire. 
 
Fidèle à ses principes de jeu, qui se remet juste, d’une gastrique, Aliou Cissé n’a pas véritablement chamboulé son 11 de départ. En effet, pour ce match décisif contre la Guinée Conakry avec en ligne de mire la première place du groupe C, Nampalys Mendy a fait son retour dans l’équipe première en position de sentinelle, à la place de Lamine Camara légèrement blessé. En défense avec la blessure de Moussa Niakhaté et la suspension d’Abdou Diallo, Abdoulaye Seck s’est imposé comme un choix évident pour Cissé. 
 
Le Sénégal a donc joué avec pratiquement la même équipe qui a battu la Gambie et le Cameroun. Même s’il n’a pas été aligné dans le onze de départ, Lamine Camara s’est très bien échauffé. Le staff médical sénégalais a joué la carte de la prudence en évitant de forcer sur l’organisme encore fragile du messin de 20 ans. L’arbitre burundais, Pacifique Ndabihawenimana, donne le coup d’envoi dans un stade Charles Konan Banny surchauffé, en plus des 35 degrés qui enveloppent Yamoussoukro, sous une chaleur assez supportable en cette fin d’après-midi de ce mardi 23 janvier. En 4-3-3 qui se transforme très rapidement en 4-4-2 à plat voire en 5-3-2, les Guinéens sont disposés à fermer les couloirs et priver les flèches sénégalaises, Sadio Mané et Ismaëla Sarr, d’espace. 
 
Le début du match est très tendu voire haché, avec beaucoup de fautes commises de part et d’autre. Après trois minutes de jeu, Nampalys Mendy est déjà pris en grippe par un joueur du Syli national, l’arbitre intervient pour calmer les ardeurs. Le 4-1-4-1 proposé par El Tactico avec Pape Gueye en sentinelle est un peu bousculé. À la 7e minute, Ismaëla Sarr est lancé dans la profondeur par Pape Gueye, bonne cohérence de la défense guinéenne qui dégage en corner. Une balle arrêtée mal négociée par les Lions. 
Déterminés à ressortir proprement le ballon comme demandé par leur sélectionneur Kaba Diawara. Seulement, c’est une tactique assez risquée puisque le pressing sénégalais est constant et les pertes de balles. Les attaquants sénégalais sont privés d’espace face au bloc très bas proposé par le Syli qui se retrouve par moment sur une formation très dense en 5-3-2 dans les phases défensives. Les plus grosses occasions sénégalaises viennent des balles arrêtées, dont une frappe de Nampalys Mendy sur un corner mal renvoyé par la défense guinéenne. En face, la consigne est claire, sauter le premier rideau défensif sénégalais et tenter de trouver Serhou Guirassy dans le dos de Koulibaly et Abdoulaye Seck. 
 
La rencontre est tout sauf ouverte, chacune des deux formations respectant scrupuleusement les consignes de leurs sélectionneurs respectifs. Après 30 minutes, le Sénégal domine sans véritablement transformer les maigres occasions obtenues en buts. El Tactico réajuste, Abdoulaye Seck et Krépin échangent longuement sur le positionnement défensif. Les 22 acteurs repartent de plus belle, avec la même intensité et la même envie de rejoindre les vestiaires en menant au score. 
 
Très généreux dans l’effort, Habib Diallo s’est particulièrement distingué dans le pressing et un harcèlement constant des défenseurs guinéens, gênés dès les premières tentatives de relance. Plus que jamais, le derby prend tout son sens avec une bonne équipe de la Guinée qui joue sans complexe face au champion d’Afrique et voisin sénégalais. À la fin de la première mi-temps, une grosse altercation éclate entre Sénégalais et Guinéens. Les deux camps se retrouvent tous sur la pelouse pour éviter une bagarre générale. Pas de buts à l’issue des 45 premières minutes (0-0.) 
 
La seconde période ne connaît pas de ralentissement. Cette fois-ci, le Sénégal affiche une plus grande agressivité dans le jeu et est déterminé à marquer le but qui ouvrirait ce match serré. À la 57e minute, Sadio Mané se retrouve en face à face avec le gardien guinéen, qu'il élimine avant de voir sa frappe mourir sur le petit filet. Cependant, ce n'est que partie remise. Juste après, sur un excellent centre de Krepin Diatta, Abdoulaye Seck place une tête imparable ! Le verrou de l'équipe nationale de Guinée vient d'être brisé (1-0, 61e minute.)
 
Cependant, rien n'est encore joué, l'équipe guinéenne se montre toujours très menaçante et déterminée à revenir au score. Aliou Cissé réagit immédiatement en faisant entrer Gana Gueye, Cheikhou Kouyaté et Ilimane Ndiaye, qui remplacent respectivement Pape Gueye, Pape Matar Sarr et Ismaela Sarr. Le Sénégal garde la possession du ballon et tente de contenir les attaques guinéennes. Le défense sénégalaise qui n’a concédé qu’un seul but depuis le début de cette coupe d’Afrique reste solide. Sur une dernière occasion de contre-attaque, Ilimane magnifiquement trouvé dans la profondeur, sa frappe croisée ne laisse aucune chance au gardien guinéen (2-0.) Les Lions remportent le derby ouest-africain et font un carton plein avec 9 points pris dans le groupe C. 
 
Pour rappel, la Guinée n’a jamais battu le Sénégal en phase finale d’une CAN. En 1994, la première rencontre entre les équipes s'etait soldée par une victoire du Sénégal (2-1). En 2006, lors des quarts de finale en Égypte, les Lions avec El Hadji Diouf avaient également pris le meilleur sur la Guinée de Pascal Feindouno (3-1). La confrontation entre les deux pays a eu lieu à la CAN 2022 (0-0.) Cette fois-ci le Sénégal l’emporte sur le fil (1-0.) 
Mardi 23 Janvier 2024
Mouhamadou Moustapha GAYE



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :