Birahime Seck donne les points essentiels pour une communication transparente dans le secteur de la Pêche.


Des opposants au régime de Macky Sall pensent que le gouvernement a caché des informations dans sa gestion des licences de pêche.

Une affirmation du ministre Alioune Ndoye, des pêches et de l’économie maritime lors du face à face « Gouvernement- Presse ». Il a martelé qu'au contraire, l'État a été transparent. Mais pour Birahime Seck du Forum Civil, une communication transparente dans le secteur de la Pêche requiert plusieurs points.

D’abord a-t-il dit, « la publication de la liste (avec les immatriculations) des bateaux bénéficiant de licences dans nos eaux ». Mais aussi la publication des ressources obtenues avec l'attribution de licences de pêche et la publication du rapport sur l'utilisation de l'appui financier issu du précédent accord avec l'UE.

Pour Seck toujours, les tonnages de débarquement ne garantissent nullement la bonne santé de la pêche au Sénégal. Et les chiffres : (129 licences: pavillon Sénégalais et 31 licences pour l'Union Européenne) ne permettent pas de faire une vérification des immatriculations, a-t-il aussi fait remarquer...

 
 
Mardi 24 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :