Ayant quitté le Pds pour l'Apr, Amadou Diarra 'justifie' son revirement : « J'ai été évincé de toutes les instances de mon parti... C'est Macky Sall lui-même qui a fait appel à mon (...) Je ne pouvais refuser une telle faveur... »


Ayant quitté le Pds pour l'Apr, Amadou Diarra 'justifie' son revirement : « J'ai été évincé de toutes les instances de mon parti... C'est Macky Sall lui-même qui a fait appel à mon (...) Je ne pouvais refuser une telle faveur... »
Le ralliement de la mouvance président effectué par l'actuel maire de Pikine-Nord va inéluctablement alimenter le débat politique les jours qui vont suivre. Annoncé officiellement comme faisant dorénavant partie intégrante de la mouvance présidentielle et particulièrement de l'Alliance pour la République, Amadou Diarra connu pour son long compagnonnage avec le parti démocratique sénégalais, se livre à Dakaractu pour donner les réelles motivations de son changement de camp.

"Depuis que j'ai soutenu Madické Niang à la dernière présidentielle, j'ai été évincé par mon parti de toutes les instances où j'étais membre (des nationales jusqu'à la base). Aucun membre du Pds n'a fait de démarche montrant qu'ils ont besoin de moi à nouveau. Il y avait trop de bruit au moment où le Pds devait avoir un candidat pour la présidentielle. Plusieurs responsables étaient dispersés. Mais il fallait avoir un candidat et nous avions choisi Madické Niang", rappelle le maire de Pikine-Nord qui continue son argumentaire : "Oumar Sarr et Amadou Sall (ceux qui nous ont évincés) ont rejoint la mouvance présidentielle et nous, nous sommes restés. Et le parti n'est pas venu vers nous, attendant que nous renonçions à notre dignité pour retourner vers le parti. Le Pds a tout réorganisé sans nous. Même à Pikine, il y'a une autre équipe dans laquelle nous ne figurons pas". Malgré toutes ces démarches entreprises par son parti, Amadou Diarra estime être toujours dans une optique de continuer à faire de la politique et d'être utile pour sa commune. "Je travaillais depuis 2 ans, pour Pikine Nord et pour le département de Pikine en ma qualité de maire, parce que je n'avais plus de parti politique. Personne ne m'a entendu sur les mouvements et activités de l'opposition. Donc, retenez que je n'ai pas quitté un parti pour aller vers un autre. C'est plutôt le Pds qui m'a délaissé et mis sur le banc de touche", considère l'homme politique de Pikine Nord.

Ainsi, Amadou Diarra estime que personne n'est venu lui tendre la main si ce n'est l'Apr. "Abdoulaye Timbo, Néné Fatoumata Tall, et d'autres appels en sourdine ont toujours tenté de me faire adhérer à l'Apr jusqu'à ce que le boss lui-même (Macky Sall) m'invite à une audience pour me faire savoir qu'il a besoin de moi et de mes qualités politiques. J'ai répondu favorablement à cet appel en lui faisant savoir que j'ai besoin de lui pour soutenir ma commune en réalisant ses projets."

Pour le désormais ex-militant du parti démocratique sénégalais, il était également important de mener des consultations à travers un référendum communal au cours duquel, les Imams, les associations culturelles et sportives, les Badienou Gokh ont été informés de la décision que je devais prendre. Ils ont majoritairement donné un avis favorable. Même les étudiants, le conseil communal de la jeunesse, bref, j'ai fait des consultations de toutes les instances représentatives de Pikine Nord qui m'ont donné leur accord pour répondre à l'appel du président Macky Sall", renchérit le nouveau 'républicain'.

Le maire de Pikine-Nord précisera par ailleurs, contrairement à ce qui est relaté dans la presse, "qu'il était en tête-à-tête, jeudi dernier avec le président car ils discutaient des contours d'un nouveau compagnonnage politique".
Lundi 10 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :