Augustin Senghor : « Je me considère comme un favori… »

Dans cette course annoncée à quatre, en attendant la validation définitive des candidatures déclarées, Augustin Senghor se dit confiant. Se positionnant comme l’un des candidats les plus en vue de la zone ouest-africaine, il endosse désormais avec détermination le statut de favori.


Interpellé par Dakaractu sur son état d’esprit et son ressenti depuis le début du processus électoral et ses nombreux rebondissements, il répondra ceci : « Comme je suis quelqu’un qui est très ambitieux, c’est ma nature, dés fois je prends du temps avant de me décider. Mais quand je décide d’y aller, j’y vais à fond… Je vais essayer de prendre le leadership de cette campagne. Donc je vais me positionner comme favori. En sachant également que c’est le favori qui a l’humilité de reconnaitre qu’il a en face des concurrents de valeur. »
 
Face au milliardaire sud-africain, Patrice Motsepe, au jeune et ambitieux, Ahmed Yahya de la Mauritanie ainsi qu’à l’expérimenté Jacques Anouma de la Côte d’ivoire, le représentant sénégalais entend prendre les devants. « Quand on n’a pas confiance en soi, rien ne peut être gagné. Moi j’ai envie de gagner. Je pars avec cette confiance là en me disant que je suis sur orbite, je travaille. Je vais me donner corps et âme pour convaincre mes pairs des fédérations. »

Annoncé comme le candidat surprise ou du reste comme un challenger à cette élection devant consacrer le prochain de la CAF, il semblerait que la donne ait changé. Un changement qui se lit dans le discours conquérant du président de la FSF. « Je sais qu’ils me connaissent mais ce n’est pas suffisant, ils ont envie de me voir à l’œuvre pour se convaincre qu’ils peuvent me donner leur voix. Et, je vais y travailler jour et nuit pour qu’au soir du 12, l’urne confirme que j’étais bien le favori puisque j’aurais gagné... »
Dimanche 24 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :