Attentats déjoués à Dakar : comment le téléphone de Mor Guèye a fait capoter le plan sanguinaire des terroristes.


L’audition du « terroriste » Mor Guèye par les chevronnés enquêteurs de la Sûreté urbaine (SU) a livré des révélations de taille. Ancien homme de troupe et agent de la brigade nationale des sapeurs-pompiers, il est considéré par le quotidien « Les Échos » dans sa parution du jour, comme étant au centre de tous les coups, un spécialiste.

Le journal qui est au parfum de l’audition, livre qu’après exploitation du téléphone du sieur Guèye par les éléments du commissaire « Cobra », ils ont découvert la sanglante mission secrète qui se tramait. 

Le premier élément découvert c’est toute sa communication avec les acolytes qui se faisait sur Whatsapp et Télégram via les groupes « forces spéciales et « black panthère ». Dans la nuit du 17 juin, il a communiqué avec trois interlocuteurs : Aliou Sylla patriote, Sama Malick Bathily et Akhenaton. Toutes ces relations pour dire que la machine de destruction massive est en branle avec les premières cibles (installation électrique Senelec) détruites et la presse relayait le jour du 18 juin des actes à Rufisque. 
Un autre élément qui fait froid au dos, c’est l’assassinat d’Adji Sarr.

Un projet compliqué du fait des mesures draconiennes mises en place autour de cette demoiselle. Le quotidien ébruite qu’à la date du 09 avril dernier, c’est un autre acolyte du nom de « Kilumati » qui lui montré sa suspicion de la réussite de cet assassinat. Il rétorque par l'affirmative. Ce même « Kilumati » lui a envoyé un message le 24 mai dernier pour fourbir un autre coup. Cette fois-ci, si la liste de Yewwi Askan Wi est rejetée et que le plan à Ziguinchor et à Bignona est bien tracé. Ainsi, Mor Guèye lui donne la liste des personnes, institutions ciblées pour fomenter les attaques.

Tout le matériel : couteaux, matraques, herses, essence, sont déjà en place. 
Les plans bien mis en place, c’est en ce moment qu’un autre complice du nom de Max Kilumati est entré en action. Ce dernier propose à Mor Guèye l’exécutant,  d’attaquer la nuit et qu’il est prêt à mettre les moyens pour les armes. Mor Guèye sollicite l’appui d’un véhicule et de plusieurs habits.

C’est le message reçu le 04 juin à 12h 07minutes. À rappeler que les attaques se feraient avec les cocktails molotov déjà fabriqués. Une diversion pour atteindre de plein fouet le Ter.

Toute cette stratégie a pour cible : la DGE, le conseil constitutionnel, Antoine Diome, Macky Sall et les députés de Benno Bokk yakaar, les intérês français, brûler la maison d’Aliou Sall à Guédiawaye, la Rts ciblée.

Et dans le groupe WhatsApp « forces spéciales », un certain Ibrahima Diédhiou divulgue le journal, propose d’attaquer d’abord les femmes du fait de leur vulnérabilité. Mor ajoute que pour la réussite de cette mission incendiaire, l’autre groupe aussi « Black Panthère » est prêt pour le combat. Ils s’étaient organisés en petits groupes de 10 pour paralyser le système...
Vendredi 24 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :