Assemblée nationale / Enseignement supérieur : Le budget de Cheikh Oumar Hann voté à 367.8 milliards FCFA.


Pour le compte de l'année 2022, le budget du ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation (MESIR), dirigé par Cheikh Oumar Anne, a été voté et arrêté à 367.885.168.131 milliards de francs CFA en autorisation d'engagement (limite supérieure des dépenses durant l'année) et 258.186.961.675 FCFA en crédits de paiement (la limite supérieure des dépenses pouvant être ordonnancées ou payées pendant l’année.) 

Une baisse constatée par rapport à la précédente année où la somme de 450.861.409.845 francs CFA en autorisations d'engagement avait été arrêtée et 239.407.275.175 en crédits de paiement. Sauf qu'à ce niveau, le ministre de l'enseignement supérieur précisera dans le projet de budget 2022 : "s'agissant du budget du MESRI, celui-ci a connu une hausse de 18 milliards 779 millions FCFA..."

À ce niveau, il indiquera que : " son département travaille dans le cadre du reclassement des dépenses de transfert pour plus de transparence budgétaire... Beaucoup de montants qui étaient jadis inscrits au niveau des transferts courants et en capital, sont en train d'être ramenés au niveau des acquisitions de biens et services et des investissements exécutés par l'État..."


Parmi les trois programmes déclinés par ledit ministère dans son projet de budget, on retrouve en premier le volet dédié à l’enseignement  supérieur avec des crédits attribués à hauteur de 184.976.510.350 FCFA en autorisation d'engagement et 140.435.303.894. FCFA en crédits de paiement. D'après le document rendu public par le ministère de l'enseignement supérieur, le second programme sera consacré aux œuvres sociales et universitaires avec 178.2 milliards FCFA en autorisation d'engagement et 113 milliards en crédits de paiement.

Enfin, le troisième programme comportera tout ce qui est gestion et coordination administrative en plus du pilotage, au titre de l'exercice 2022, 4.6 milliards FCFA ont été alloués en autorisation d'engagement. 

Dans ce sens, il a été annoncé un programme de renouvellement, de renforcement et de modernisation des équipements scientifiques au sein des universités à hauteur de 52 milliards FCFA. Se félicitant des résultats obtenus au baccalauréat 2021 (45.3 % de taux de réussite), le ministre de l'enseignement supérieur de rappeler que pour la troisième année consécutive, tous les étudiants qui en ont fait la demande seront orientés dans le public. 

Lors de son allocution, Cheikh Oumar Anne d'informer qu'à moyen terme, l'objectif est d'avoir dans chaque région du Sénégal un institut supérieur d'enseignement professionnel (ISEP) avec une capacité d'accueil de 3.000 étudiants. Il sera de même, toujours d'après le ministre de l'enseignement supérieur, des espaces numériques ouverts (ENO) dont 46 devraient être réceptionnés d'ici 16 mois. 

Pour l'exercice 2022, le MESRI prévoit de consacrer 74.19 % du budget global à l'amélioration de la qualité des enseignants, à la promotion de l'employabilité et l'insertion professionnelle dans les instituts d'enseignement supérieur (IES.)

Pour ce qui est des œuvres sociales et universitaires, Cheikh Oumar Anne d'informer que 75.85 % des 118.2 milliards des autorisations d'engagement seront dédiés à l'amélioration de la qualité de vie des étudiants. Alors que l'accroissement des capacités d'accueil des campus sociaux devrait absorber 23.99 % du budget du programme "œuvres sociales et universitaires." 
Lundi 29 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :