Arreté et emprisonné au Sénégal depuis 3 ans pour terrorisme présumé : le sort incertain de Mohamed Ag Al Faqi...


Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, beaucoup de ressortissants maliens se sont faits arrêter au Sénégal. Certains d’entre eux ont été pris pour leur implication dans des attentats ou tout simplement parce qu’ils éveillent des soupçons de lien avec des groupes présents au Mali. 

C’est dans cette logique que le jeune touareg Mohamed Ag Al Faqi a été arrêté depuis octobre 2017 à la frontière avec la Mauritanie. Conduit à Dakar, il est depuis placé sous mandat pour terrorisme supposé.
Selon nos informations, des images d’hommes armés auraient été trouvées dans son téléphone que les forces de défense et de sécurité ont fouillé.

Mais de l’appréciation d’Akli Sh'kka qui s’est épanché sur son cas sur Facebook, les enquêteurs sénégalais n’ont trouvé rien à reprocher à Mohamed Al Faqi si ce n’est une carte professionnelle d’appartenance au Mouvement national pour la libération de l’Azawad, organisation opposée aux groupes jihadistes.

La même personne renseigne que la famille du prévenu, établi à Nouakchott, est affectée par son emprisonnement. Son père est décédé alors que sa mère serait dans un état psychologique « très » difficile.
Même s’il est tôt de se prononcer sur la proximité du prévenu avec des groupes terroristes, rappelons que la traque contre de présumés terroristes doit se faire dans une parfaite sérénité. Cela permettrait à la justice sénégalaise de ne pas se tromper comme cela a été le cas avec Boukhary Bah.

Cet éleveur peulh a fait trois ans en prison avant d’être relaxé purement et simplement par la Chambre criminelle le 29 avril dernier. Il doit son séjour carcéral à la « curiosité » d’un vigile qui a visité son téléphone dans lequel, des images d’hommes en armes auraient été trouvées.

En réalité, Boukhary Bah qui fait la navette entre son Nampala natal et le Sénégal depuis des années pour vendre ses bœufs était juste membre d’un groupe Whatsapp baptisé « Andal Pulaaku ».
Lundi 31 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :