Après 5 ans de léthargie : Le MEER organise une marche pacifique et s’adresse au Chef de l’Etat


Le mouvement des élèves et étudiants républicains (MEER) dans une note rendue publique s’offusque de la léthargie dans laquelle est plongée le mouvement. Une situation qui semble être du fait du Chef du parti, le Président Macky Sall.
« Nous avons décidé aujourd’hui de nous adresser directement au Président Macky Sall, Président de l’Alliance Pour la République (A.P.R) par presse interposée avant la marche pacifique du vendredi 25 mai 2018 parce que nous voilà aujourd’hui ; 5 ans sans audience avec notre Président, sans coordinateur, sans subvention, sans bourse de formation, et sans considération ».
Une situation selon une déclaration du MEER National qui a pour conséquence la fragilité du parti dans les différentes universités du Sénégal.
« L’histoire,  maitresse infaillible l’a démontré à travers les différentes crises qui ont secoué le milieu universitaire. En effet, de la crise de l’introduction de la réforme majeure du sous-secteur de l’Enseignement supérieur en 2013 en passant par la crise engendrée par la venue du Pr Macky Sall à l’UCAD pour les besoins de l’inauguration des 1044 lits à l’actuelle crise qui secoue actuellement les universités, le pouvoir a toujours été très mal à l’aise dans la gestion de ces épisodes douloureux. La question qui se pose voire s’impose pourquoi cet état de fait ? Pourquoi ce statu quo ?  La réponse est unique !  C’est parce que le parti n’a pas de rempart dans les universités ! »
Le MEER National qui se dit outil de massification et de contribution à la pacification des universités s’estime donc écarté, fragilisé même marginalisé par le parti. Pour finir, le MEER National qui s’estime au bout du rouleau en lançant « leur ultime appel à l’endroit du Président de lui rappeler le rôle essentiel qu’il doit jouer aussi bien dans les universités qu’à la base ».
Mercredi 23 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :