Appui à la petite enfance, une priorité pour la Commune de Ngoundiane


Appui à la petite enfance, une priorité pour la Commune de Ngoundiane
Dans le cadre de sa politique prioritaire de renforcement du système éducatif, la Commune de Ngoundiane a encore posé un acte de grande importance. 
En effet, ce samedi 28 avril 2018, le Conseil municipal a réuni à la fois les responsables des six centres d’éveil ou cases des Tout petits et des vingt sept écoles coraniques ou daaras que compte la Commune. Le prétexte de cette rencontre était une cérémonie de remise de dons pour une valeur d’environ cinq millions francs cfa répartis en denrées alimentaires (riz, huile, sucre, forza, lait, biscuits,…) pour la préparation du goûter des enfants inscrits dans les centres d’éveil et de nattes, « satalas » (bouilloires), tables bancs pour les daaras.

Etaient présents à cette cérémonie les responsables et femmes éducatrices des centres d’éveil et les présidentes des groupements de femmes des villages abritant ces cases de tout petits (Pèye, Dior, Samel, Thiangaye, Mbourwaye et Kam Diack). Prenant la parole au nom des centres d’éveil, Adjiarata Astou Gning, par ailleurs Présidente de l’Union des Groupements de Promotion Féminine de Ngoundiane, a salué ce geste d’une grande utilité pour la prise en charge des enfants dans les centres qui n’ont pas beaucoup de moyens et où les mensualités versées par les parents ne sont que symboliques. Elle rappelle que c’est l’ONG Plan International, un vieux partenaire de la Commune qui a toujours pris en charge cette dépense pour les centres d’éveil. Mais depuis déjà trois années, le budget de cette ONG, en baisse constante, ne permet plus d’accompagner la Commune dans ce volet. Il s’y ajoute que  de deux centres d’éveil en 2009, la Commune en compte à ce jour six dont quatre construits sur fonds propres par l’actuelle équipe du Conseil municipal. Elle a vivement remercié le Maire Mbaye Dione et lui a réaffirmé le soutien des femmes dans sa vision de faire de Ngoundiane un pôle d’excellence et de développement inclusif.

Quant aux responsables des daaras qui ont pris la parole, ils ont tous salué cet engagement respecté par le Maire Mbaye Dione. Après leur avoir tous affecté des terrains pour la construction de leur daara,  entrepris depuis 2015, un ambitieux programme de construction de salles de classes dans les différents daaras sans oublier les dotations importantes en fournitures scolaires et de subventions annuelles en numéraires, le maire vient par ce don important de matériel, d'améliorer les conditions d’accueil des talibés dans les daaras. Cela démontre que le Conseil municipal accorde aux écoles coraniques la même importance que celle conférée aux écoles françaises. 

Ils ont formulé des prières pour la réussite de l’accomplissement de sa mission au grand bénéfice de tous ses administrés.

Dans son propos, le Maire a tenu à encourager les différents responsables de ces structures et les a invités à faire bon usage des dons mis à leur disposition. Il a surtout insisté sur l’importance que les communautés doivent accorder aux cibles bénéficiaires de cet appui, en l’occurrence la petite enfance dont la prise en charge doit être inscrite en priorité dans les politiques publiques. C’est à cet âge que les valeurs de civisme, de patriotisme et de confiance en soi doivent être inculquées aux enfants pour leur permettre dès le bas âge d’être éveillés. Il a demandé aussi bien aux responsables des daaras qu’à ceux des centres d’éveil de ne surtout pas se faire la concurrence, mais plutôt de jouer à la complémentarité, car il y’a un âge pour envoyer les enfants à l’école maternelle et un âge pour les envoyer à l’école coranique ou à l’école française, selon la volonté des parents. Il s’engage au nom du Conseil municipal à répartir de façon équitable l’ensemble des ressources de la Commune à toutes les couches de la population dont les plus vulnérables. Il a enfin remercié Madame Thérèse Diouf Faye, Directrice de l’Agence de la case des Tout Petits, pour l'important don en matériel didactique qu’elle a offert aux centres d’éveil. 
Lundi 30 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :