Appel populaire, concert de casseroles , rassemblements : Sonko déterre la hache de guerre


Sans langue de bois, le président du Parti africain du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) s’est prononcé sur l’actualité  nationale dominée surtout par le rapport de la Cour des Comptes qui ne finit toujours pas de créer des surprises.

La gestion des Fonds Force-Covid-19 est restée  en travers de la gorge du leader du Pastef qui rappelle avoir alerté depuis l’audience que le chef de l’État accordait aux forces vives de la nation, terrorisées par ce virus à qui tout un peuple a déclaré la guerre. 

«Cette gestion chaotique n’est pas surprenante de la part de Macky Sall et son régime. Nous avons toujours assisté à ses errements et il n’est aucunement prêt à sanctionner qui que ce soit», prévient le leader du Pastef à travers sa déclaration de ce lundi.

Pour dénoncer toutes ces actions loin de l’appréciation positive qu’il en a faite, Ousmane Sonko insiste sur les rassemblements prévus le 30 décembre 2022 et le 6 janvier 2023. 

Cependant, c’est sur le concert de casseroles qu’il s’attarde pour prévenir ses détracteurs : «J’ai entendu des gens dire que ce concert des casseroles coïncide avec le discours républicain de fin d’année du président de la République.

Mais je tiens à préciser que le seul républicain dans ce pays, c’est le peuple sénégalais. Donc, nous allons bien tenir cette forme de contestation et invitons tous les Sénégalais épris de justice à rejoindre la cause», conclut le membre de la Conférence des leaders de Yewwi Askan Wi.
 
Lundi 26 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :