Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé "And Gueusseum" : Le non-respect des accords signés avec l'État déploré, la mobilisation lancée...

Agir dans l’unité, la solidarité et la responsabilité, c'est la panacée que propose l'Alliance des syndicats autonomes de la santé pour vaincre la Covid-19. Dans une déclaration publiée ce dimanche 9 août, la plateforme revendicative est revenu sur bon nombre de points d'achoppement dans leurs négociations avec l'actuel gouvernement. Il s'agit notamment de l'application du décret 2016 portant statut du personnel des Établissements publics de santé, de l'allongement de l'âge de la retraite à 65 ans dont les agents paramédicaux sont exclus du régime indemnitaire, tout comme la protection et la motivation des relais communautaires. Autant de points que les camarades de Mballo Dia Thiam, le SG du Sutsas, ont remis sur la table des revendications. Non sans manquer de prêter main forte au syndicaliste du secteur de la justice, réunis autour du SYTJUST en bras de fer avec le ministre de tutelle, Me Malick Sall. (Document)


" L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS) And Gueusseum réitère son soutien sans réserve au SYTJUST dans son noble combat contre l'injustice orchestrée par Me Sall Ministre de la justice, dans son objectif de remettre en cause des acquis de haute lutte engrangés sous le magistère de l'éminent ex Garde des Sceaux le Pr Ismaila Madior Fall. Ce faisant, répondant à l'appel de l'UNSAS pour une lutte commune, And Gueusseum renforcée  par son nouveau membre à savoir le syndicat CNTS/Santé drivé par le Secrétaire général Saliou Gueye, battra le rappel de ses troupes pour la bataille imminente de l'UNSAS en soutien au SYTJUST."  



"Aussi, And Gueusseum rappelle à la classe syndicale que l'heure de la remobilisation a sonnée car, après avoir abrogé des décrets matérialisant des accords réalistes et réalisables entre Gouvernement et syndicat (SYTJUST), que pourrait-on attendre des autres revendications de la part de ce gouvernement. Ce fait inédit nous rappelle le décret 2016 portant statut du personnel des Etablissements publics de santé (EPS) signé à la suite de 13 années de lutte (2003 - 2016) du SUTSAS qui ne connaît aucun début d'application tout comme l'allongement de l'âge de la retraite à 65 ans dont les vaillants et indispensables paramédicaux sont exclus." 

" En cette grave situation de covid-19, quid du régime indemnitaire, les paramédicaux, aux premières lignes dans la lutte, doivent-ils se nourrir que d'honneur pendant que d'autres catégories non moins méritantes sont toujours privilégiées. S'agissant de la pandémie avec sa ribambelle de morts et de souffrances, And Gueusseum salue les récentes tardives mesures conservatoires et les sanctions envisagées contre les récalcitrants et contrevenants pour juguler le mal qui a fini d'installer ses quartiers généraux partout et rappelle que les mesures ne doivent plus s'appliquer à géométrie variable car la Covid-19 n'a pas de frontières et nul n'est au-dessus des lois et règlements."

"Dans la même veine, le recrutement massif des cadres en santé communautaire tout comme la protection et la motivation des relais communautaires, entre autres déterminants, demeurent des exigences d'une pertinente approche communautaire qui constitue le passage obligé. "

"Par ailleurs, AND GUEUSSEUM, fidèle à son orientation et son rôle de sentinelle du système sanitaire et social, fustige avec la dernière énergie toute tentative de caporalisation et de médicalisation du Ministère de la Santé et de l'Action sociale (MSAS), à plus forte raison le cabinet ministériel qui reste et demeure une instance de gouvernance sanitaire et non un nid d'administration médicale de quelques parvenus tel que fanfaronné par un clan de syndicalistes en désespoir de cause et dans un populisme vulgaire."

"La Covid-19 n'est-elle pas l'exemple grandeur nature de l'approche sanitaire, voire communautaire, que devrait adopter notre système depuis belle lurette et qui, malheureusement, est aux antipodes de la démédicalisation, de la démocratisation et de la déconcentration unique gage de succès ? "

"Dans la même veine, AND GUEUSSEUM rappelle que la station ministérielle ainsi que le Cabinet relèvent, pour l'essentiel, de la compétence de la plus haute autorité de la République et ne saurait se résoudre à des logiques corporatistes et nombrilistes car il ne s'agit pas de gérer la maladie mais de s'occuper de la santé des populations, surtout que les meilleurs ministres de la santé n'ont pas été nécessairement des médecins et se sont entourés de hauts cadres administratifs au Secrétariat général (mémoire du ministère ), à la DAGE  etc ;  pour la réussite de leur mission."

"Paradoxalement ceux- là qui convoquent la gestion démocratique du personnel devraient balayer devant leur porte, car après en avoir profité en promouvant tous leurs proches camarades sans légitimité aucune dans les sphères les plus élevées et les plus stratégiques du MSAS, continuent de le refuser aux agents mis sous leur responsabilité en snobant les Préfets et Sous-Préfets dans des redéploiements sans objet d'agents qui n'ont pas demandé à bouger. Le MSAS interpellé doit arrêter le cirque sans quoi toute affectation fantaisiste et arbitraire serait inacceptable pour And Gueusseum."

"C'est pourquoi l'ASAS en appelle à plus de solidarité nationale en lieu et place de procès inutiles, face à cet ennemi mortel commun contre lequel bien des batailles ont été perdues à cause d'un état-major qui a proposé à Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale toutes les stratégies appliquées avec des fortunes diverses. Maintenant que le navire est en train de prendre de l'eau, il est naturel, comme l'adage l'a retenu, que les rats quittent avant le naufrage avec, à la bouche, tous les prétextes inimaginables de victimisation et de diabolisation, ce qui ne saurait les dédouaner." 

"En outre, l'ASAS SUTSAS-SUDTM-SAT Santé/D-CNTS/Santé, loin de tout nihilisme et encore moins cautionner les atermoiements du gouvernement dans la gestion de la Covid-19, en appelle à plus de solidarité et de responsabilité de la part de tous les acteurs pour abréger les drames en promouvant l'application stricte des gestes barrières et en combattant la stigmatisation qui constitue le lit de toutes les violences verbales et ou physiques."

"Par ailleurs, And Gueusseum, dans le cadre  de la solidarité ouvrière, condamne  fermement la destruction des outils de travail des journalistes de "Les Echos"  et compatit aux souffrances morales et aux pertes d'équipements et de ressources occasionnées par cette agression fortuite et futile."

"Aussi, l'ASAS SUTSAS-SUDTM-SAT Santé/D se réjouit de l'adhésion de la Cnts/Santé à sa cause de même que les axes de collaboration déjà définis entre le SUTSAS et le SATSUS pour une meilleure prise en charge des revendications des travailleurs notamment le  reclassement des Techniciens Supérieurs de Santé (TSS.)"
Dimanche 9 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :