Agriculture / Macky Sall après sa décoration : « Nos ambitions visent la conquête du marché international... »


Le Président Macky Sall a été décoré de la médaille d’or de l’académie d’agriculture de France cet après midi. Une décoration a t’il dit « qui fait honneur à tous les acteurs de l’agriculture ». Le chef de l’Etat qui a dit sa vision et sa conviction pour une agriculture au cœur de l’économie et des problèmes de développement, a incité aussi un changement dans les habitudes et une révolution des mentalités
« L’agriculture que je veux pour le Sénégal ne doit pas être une activité par défaut. Que l’on pratique juste parce que on n’a pas autre chose à faire » a-t-il ainsi dit. « Elle s’inscrit à l’ère du PSE dans une dynamique de progrès et de prospérité qui nourrit et enrichit le producteur, crée de l’emploi et contribue à la richesse nationale ».
Toute chose qui justifie le doublement  public du secteur agricole au Sénégal entre 2012 et 2018, a aussi dit le Chef de l’État. « Aujourd’hui nous consacrons plus de 11% du budget national  au secteur et ces efforts budgétaires nous permettent de moderniser les équipements agricoles motorisés et attelés.»
Abordant la question de la construction d’infrastructures de stockage, le Chef de l’État a révélé un vaste programme de construction de magasins de stockage, et de réfrigération. Cependant a-t-il dit, les défis restent tout aussi importants.
« Dans le contexte global du changement climatique ou les prévisions deviennent de plus en plus aléatoire, nous ne devons plus rester dans une posture de réaction face aux urgences, mais d’adaptation et d’anticipation aux improbabilités » a-t-il fait remarquer.
Pour finir, le Président Sall a laissé entendre que leurs ambitions ne peut se limiter à la quête de l’autosuffisance alimentaire, mais vise la conquête du marché international. « Nous avons plus de 110.000 tonnes de fruits et légumes, en 2017 nous avons exporté plus de 300.000 tonnes d’arachide vers la Chine, donc il faut poursuivre cet effort vers la transformation certes, mais aussi l’exploitation des  marchés extérieurs, surtout dans les filières ou nous avons des avantages comparatifs ».
Mardi 23 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :