Affaire de trafic de visas / Moustapha Niasse dédouane l’Assemblée nationale : « Chacun est responsable des actes qu'il pose »


Pour l'affaire du supposé trafic de Passeports diplomatiques qui impliquerait des parlementaires sénégalais, Moustapha Niasse est catégorique : "le député est un citoyen responsable de son comportement devant la loi, devant le droit et la justice". Et à ce niveau chaque parlementaire est responsable des actes qu'il pose en dehors des séances plénières et des travaux de l’Assemblée nationale.

"L’Assemblée nationale évidemment ne peut aller chez chaque député pour savoir quel thé il boit le matin ou quel café il boit avant de s'endormir. Cela doit être clair dans l'esprit de tout le monde. Chacun est responsable des actes qu'il pose et les députés ici à partir de ce micro, c'est la loi qui le dit, ne peuvent pas être poursuivis pour les opinions qu'ils expriment en tant que député. L’Assemblée nationale ne peut pas être responsable des actes que posent les députés chez eux ou quant ils ne sont pas en séance plénière ou en réunion", s'est fermement défendu le président Moustapha Niasse.

Par ailleurs, le président de l’Assemblée nationale précise que le député est protégé par la loi et la levée de son immunité parlementaire n'a vocation que de permettre à la justice de faire son travail.

"Il est protégé, mais le député est un citoyen, la levée de l'immunité parlementaire a une seule vocation et un seul objectif : c'est de permettre à la justice de disposer de la personne du député; s'il n'a rien fait, le processus va montrer qu'il n'a rien fait et si le député est fautif, en tant citoyen sénégalais, la loi s'appliquera à lui"...
Jeudi 14 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :