Affaire Sweet Beauté renvoyée devant la chambre criminelle : Me Elhadj Diouf réagit et parle de «première grande victoire…»


Suite à la décision du doyen des juges Oumar Maham Diallo de renvoyer l’affaire Sweet Beauté devant la chambre criminelle pour un jugement, l’avocat de Adji Raby Sarr, Me Elhadj Diouf applaudit et parle d’une première grande victoire. Pour la robe noire, le juge d’instruction a fait preuve de courage malgré «la manipulation, toute la campagne nationale et internationale pour un non-lieu».  «C’est une satisfaction de la partie civile qui a toujours fait confiance en la justice sénégalaise, sachant que ce sont de grands juges qui administrent la justice au Sénégal".

Le juge d’instruction, malgré la pression, toute la manipulation, toute la campagne nationale et internationale pour un non-lieu, est resté zen, courageux pour conduire l’instruction à son terme et renvoyer Ousmane Sonko et Ndèye Khady Ndiaye devant la chambre criminelle, parce que le viol a été criminalisé. C’est une première grande victoire entre à la campagne effrénée pour le non-lieu, et c’est la première fois dans l'histoire du monde, (je ne vais pas dire du Sénégal), que le non-lieu est exigé par le bureau politique d’un parti politique qui est le Pastef », a réagi l’avocat de la défense.

Très en verve, Me Elhadj Diouf note pour le regretter que : « pour la première fois aussi des activistes, des syndicalistes, des vendus et des corrompus, des partisans, des influenceurs, décident d’un non-lieu à la place du juge, le seul compétent pour ordonner un non-lieu ». Droit dans ses bottes, Me Elhadj Diouf se dit confiant pour l’aboutissement du jugement de cette affaire de mœurs qui a fini de polluer l’atmosphère politique du pays. « On prépare le procès comme on prépare tous les procès. C’est un procès ordinaire et très ordinaire, qui oppose notre cliente Adji Sarr à Ousmane Sonko. Il n’y a rien de spécial. On a voulu parler de complot, on a voulu faire pression, on a voulu brûler le pays pour un dossier très simple de viol. Nous le préparons comme nous préparons tous les dossiers. Nous sommes très confiants pour la suite et sans la confiance on n’allait pas aborder ce dossier ». 

Cependant, nous avons tenté de recueillir la réaction des avocats du leader du Pastef Ousmane Sonko, Mais ces derniers n'ont pas voulu  réagir pour l'instant sur cette décision du doyen des juges Oumar Maham Diallo. Toutefois ils promettent de nous revenir les prochaines heures... 
Mercredi 18 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :