Affaire « Sweet Beauté » / Couvre-feu, état d'urgence,  bombardements dans une partie du pays : des éléments du « complot », selon Ousmane Sonko.


Comme prévu, le leader de Pastef, M. Ousmane Sonko, a fait ce 25 février 2021, une déclaration à la presse. Une déclaration à l'allure d'un message à la nation qui, comme on pouvait s'y attendre, a été une occasion pour lui de réaffirmer avec force un complot diabolique orchestré par le chef de l'État, Macky Sall.

Mais aujourd'hui, plus que lors de sa dernière sortie, le patron de Pastef est allé plus loin dans ses accusations. En effet, selon lui, "Macky Sall et son groupe de comploteurs ne s'attendaient certainement pas à ce scénario quand ils ficelaient leur entreprise criminelle. Jamais plan n'a été aussi vicieux. Tout avait été malicieusement synchronisé : couvre-feu plus état d'urgence pour neutraliser le peuple, bombardements dans une partie du territoire national pour pouvoir invoquer la sécurité nationale au besoin." 

Ainsi donc, selon Ousmane Sonko, le covid -19 n'est pas la veritable raison de l'instauration du couvre-feu, mais bien un élément "du complot". Et plus grave encore, Ousmane a remis en cause les raisons de  l'intervention de l'armée dans le Sud, qui selon ses dires, est un élément concocté pour mieux le neutraliser.

Pour toutes ces raisons, Sonko dira que "c'est hallucinant, ce qu'il a fallu imaginer et déployer pour la liquidation d’un seul homme."
Vendredi 26 Février 2021
Dakaractu




1.Posté par Moctar Ndiaye le 26/02/2021 22:02
Merci



Dans la même rubrique :