Actu-Débat : Nago Seck (Député de la Diaspora Europe du Sud) dissèque les failles du plan de contingence du gouvernement pour la diaspora.


Invité de l'émission Actu-Débat de ce week-end sur Dakaractu, le député de la Diaspora (Europe du Sud), Nago Seck, a décelé des failles pour ne pas dire manquements du plan de Contingence du gouvernement sénégalais  pour la Diaspora dans le cadre du force Covid-19.

 

Non implication des députés de la diaspora  dans la cellule de lutte

 

Selon député, la première fausse note de la gestion de la pandémie dans la Diaspora  sénégalaise c'est la non implication des députés de la diaspora dans la cellule de lutte contre la pandémie du coronavirus.

 

" C'est comme si la gestion de la pandémie dans la diaspora est considérée comme d'ordre politique parce que nous ne sommes pas directement impliqués dans la cellule de gestion de la pandémie. Et cela quel que soit notre statut de député élu par les citoyens  sénégalais. Et dans toutes les cellules installées, il n'ya pas de député de la diaspora, à ma connaissance, qui y figure ", a déploré  le parlementaire.

 

"La modique somme de 12,5 milliards" 

 

Sur le plan de contingence de 12,5 milliards  destiné à la diaspora sénégalaise, le député  note beaucoup de manquements par rapport à la décision des autorités.

 

Non seulement le député Nago Seck trouve le montant alloué à la diaspora dans le force Covid-19, très minime, mais pense également  que cette décision n'est fondée sur aucune base. Car, poursuit t-il, il faudrait évaluer  d'abord avant de proposer un montant.

 

"12,5 milliards par rapport à la diaspora qu'est-ce que cela représente? Je pense que si on veut aider la diaspora, on doit d'abord évaluer avant de chiffrer l'aide", souligne toujours le député.

 

"Le non rapatriement des corps : Une décision  insensée"

 

Dans cette émission également, le parlementaire marquera tout son désaccord  par rapport à la décision de la tutelle de ne pas rapatrier les corps des sénégalais morts du Covid-19 à l'étranger.

 

"C'est une décision insensée, sans fondement", laisse entendre Nago Seck. Car selon lui, les services funéraires de l'Italie ont indiqué que le rapatriement des corps des patients morts du Covid-19 est possible. Et je pense que si les autorités prennent les mesures nécessaires, on peut assurer le rapatriement des corps sans aucun risque. S'ils respectent les dispositifs sécuritaires."

 

Entre autres questions abordées au cours de cette émission, le vote de la loi de réhabilitation sociale et l'état d'urgence...

 

Vendredi 10 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :