Accusé d’avoir trahi l’opposition, Ndiogou Malick Dieng se lave à grande eau : « Seuls Abdoulaye Wade et notre candidat Karim peuvent m’exclure du parti… Le PDS reste ma seule constante. Pourquoi j’ai reçu Aliou Sall… »


Sa position avait créé un tollé dans le département de Guédiawaye à l'issue de l'installation du bureau municipal. Le président de la fédération départementale du parti démocratique sénégalais de Guédiawaye, par ailleurs 3e adjoint de la ville de Guédiawaye, a tenu comme il l'avait promis à travers un point de presse, à éclairer l'opinion sur cette question qui a suscité l'indignation de la coalition Yewwi Askan Wi en particulier. 

Ndiogou Malick Dieng, a pris près d'un tour d'horloge hier, pour expliquer ce qui s'est passé au cours des consultations avant la mise en place du bureau municipal sans oublier de rappeler aussi, sa position dans le Pds et ce communiqué sur son exclusion des instances du parti. 

Pour rappel, à l'issue des élections, les autres partis et coalitions qui suivaient la coalition Wallu Sénégal avaient décidé, de soutenir Ndiogou Malick Dieng. Cependant, avec l'avancée des concertations précédant la mise en place du bureau municipal, la coalition Yewwi Askan Wi, qui avait mandaté le nommé Mamadou Thiam, a proposé au coordinateur départemental du Pds, le poste de 7e adjoint. Une proposition qu'avait rejetée, Ndiogou Malick Dieng qui estime qu'il ne peut l'accepter car étant dans un groupe où chaque membre de parti ou de coalition a son idée. De plus, le coordinateur départemental de Guédiawaye souligne que même Woré Sarr avait été proposé comme 8e adjoint. Ce qui fera 2 adjoints pour la coalition Wallu Sénégal. Ce qu'il refuse toujours d'honorer pour ne pas trahir l'esprit de la coalition. 

"C'est le jour du vote que les membres de la coalition Yewwi Askan Wi ont commencé à parler de trahison quand ils ont vu Cheikh Sarr remporter le premier poste d'adjoint au maire devant leur candidat Mor Diaw. Il n'a jamais été question pour nous de trahir qui que ce soit. Quand, le jour de l'élection, Yewwi Askan Wi m'a choisi comme candidat pour le poste de 3e adjoint, Benno Yakaar m'avait aussi désigné, de même que les autres conseillers des dernières coalitions. 
C'est par la suite que Yewwi a fait marche arrière pour désigner un autre candidat", rappelle Ndiogou Malick Dieng qui dit avoir précisé à Ahmed Aïdara qu'il n'est ni candidat de Benno, ni de l'Apr, mais plutôt de la coalition Wallu Sénégal.

Pour ce qui est de son ancrage dans le parti, Ndiogou Malick Dieng réitère son engagement envers le  secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade et le candidat du parti, Karim Wade. "Depuis 1975 je suis dans le parti. Je me suis investi pour le parti et ce n'est pas aujourd'hui que je vais laisser de soi-disant communiqués m'exclure du parti. Ce communiqué n'a aucune valeur car, n'ayant pas été reconnu par ces personnes qui me retiennent toujours dans le Pds", ajoute le coordonnateur départemental de Guédiawaye.

Ndiogou tient toutefois à reconnaître qu'il a bien reçu l'ancien maire et coordinateur départemental BBY de Guédiawaye, Aliou Sall. " Je l'ai bien reçu le jour de la finale de la coupe d'Afrique des nations. J'en ai même parlé à Ahmed Aïdara et Malick Gakou. D'ailleurs, ce dernier m'a même demandé ce qu'Aliou Sall m'a dit. Ce que j'ai refusé de dévoiler car, je ne suis pas tenu de dévoiler la teneurde nos entretiens, parce qu'il n'en a pas fait de même ", révèle le 3e adjoint au maire,  sans oublier de rappeler que ce n'est pas seulement Aliou Sall qu'il a reçu, puisque d'autres chefs de parti et de coalitions ont eu une entrevue avec lui.
Samedi 12 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :