Accusation de corruption au Tribunal : Les 600 000 francs, la famille Mbow et le juge de la Chambre criminelle


Les juges de la Chambre criminelle en ont marre d’être accusés de corrompus. Le procès de Fallou Mbow, poursuivi pour association de malfaiteurs, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, leur a servi de prétexte pour laver leur honneur suite à une accusation de corruption. 

Pour tirer l’affaire au clair, les magistrats, qui ont siégé à la Chambre criminelle mardi ont convoqué la famille du sieur Fallou Mbow pour des précisions sur une somme de 600 000 francs qu’ils leur auraient versée pour la libération de l’accusé. Face au public qui assistait à l’audience, le juge criminel s’est attaqué aux gens qui déclarent que la famille de Mbow lui a remis de l’argent en vue d’obtenir sa liberté. Le magistrat n’a pas fait dans la dentelle. "Qui parmi vous a remis au juge la somme de 600 000 francs? Je parle sous la foi de mon serment, et c’est Dieu qui nous est témoin. S’il y a quelqu’un qui nous a donné la somme de 600 000 francs, je déchire ma robe. Je sais que vous avez remis la somme de 600 000 francs, mais ce n’est pas au juge", s’est dédouané le juge, visiblement très remonté, devant la famille Mbow, appelée à la barre. Le magistrat a fait savoir à la famille de l’accusé qu’ils ne sont pas les destinataires de cet argent. Dans la foulée, il a dénoncé les agissements malveillants de certains individus qui fréquentent le palais de justice Lat-Dior. Le juge de la Chambre criminelle, au milieu de ses deux assesseurs, a demandé à l’assistance de comprendre que ceux qui rendent la justice le font d’une manière objective.
Jeudi 23 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :