Accident mortel de SAKAL : Le maire de la commune interpelle l’autorité: «Nous ne devons plus jamais revivre ce drame…»


La série d’accidents mortels doit pousser à une profonde réflexion pour trouver des solutions. Il est à préciser que les responsabilités peuvent être situées à plusieurs niveaux. Cependant, celle des autorités consistera à prendre les mesures adéquates et les appliquer. Comme le précise le Premier ministre, celles qui avaient été retenues au lendemain du drame de Sikilo seront appliquées en concertation avec les acteurs du transport. Cependant, le maire de la commune de Sakal qui a, lui aussi, essuyé un accident une semaine après celui Kaffrine, espère pour sa localité, de fortes mesures pour éviter, à l'avenir, ces collisions mortelles.


Lors de son déplacement sur les lieux du drame, Dakaractu s’est entretenu avec le maire, Ousmane Sakal Dieng qui, au-delà des regrets, rappelle aux autorités, particulièrement, au ministre des transports que «la commune de Sakal est laissée en rade pour ce qui est de la gestion des routes. Le jeune maire liste les manquements : «Dans le département de Louga, sur la nationale 2 nous n’avons pas de ralentisseurs. Ce qui est incompréhensible. Nous avons formulé plusieurs demandes, mais rien ne bouge. Nous interpellons le ministre du transport pour résoudre ce problème» précise le maire. C’est un appel à une prise de conscience et au sens de la responsabilité qui est lancé par Ousmane Sakal Dieng à l’endroit des chauffeurs. Cependant, il prône pour la rigueur dans l’application des mesures. 
Vendredi 20 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :