Accès au foncier : « Si on s’amuse à ce que des groupes privés nationaux ou étrangers privatisent la terre, on verra les mêmes problèmes que dans certains pays africains… » (Macky Sall)


Une question qui est revenue plusieurs fois lors du Conseil présidentiel pour l'insertion et l'emploi des jeunes au CICAD, c’est l’accès au foncier dans le secteur de l’agriculture, ou encore de l’artisanat. Le Chef de l’État a promis la poursuite de la réflexion pour que la jeunesse puisse avoir accès à la terre. Tout en mettant en garde sur la privatisation de la terre par des groupes privés étrangers et même nationaux.

 

« La question foncière est difficile, déjà au niveau des familles, c’est une question délicate. J’avais ordonné une étude sur la réforme du foncier au Sénégal, mais je me suis arrêté un moment. Puisque je ne souhaite pas, surtout en ce qui concerne le foncier destiné à l’agriculture et surtout à l’élevage, que l’on puisse privatiser les terres. Cela je ne veux pas le faire, mais dans le domaine industriel, de l’habitat, du tourisme, il faut trouver un équilibre entre les terres destinées à ces activités et les terres agricoles qui ne peuvent être données que sous forme de bail. Parce que le foncier est la propriété du peuple, les ressources naturelles sont pour le peuple, et si on s’amuse à ce que des groupes privés nationaux ou étrangers privatisent la terre, on verra les mêmes problèmes que ceux qui sont arrivés dans d’autres pays africains. Cela n’est pas acceptable, mais nous continuons la réflexion pour que la jeunesse puisse avoir accès à la terre de façon tout à fait normale », fera-t-il savoir.

Jeudi 22 Avril 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :