Abdoulaye Diouf Sarr sur la multiplication des cas à Dakar : « Si cela continue, on va perdre le contrôle sur Dakar et sut tout le pays. Ça sera une situation désastreuse. A la date du 29 mai 2020, la région de Dakar totalise 2525 cas confirmés »


En faisant le point du jour sur la situation de la pandémie de Covid-19 de ce samedi 30 Mai 2020 au Sénégal, le ministre de la Santé et de l’Action Sociale, Abdoulaye Diouf Sarr s’est arrêté largement sur le cas de Dakar. 
Vu la multiplication des cas un peu partout dans la capitale, le ministre de la Santé s’est voulu clair « comme vous l’avez remarqué, sur les 106 cas enregistrés aujourd’hui, les 84 sont de la région de Dakar. Sur les 12 cas communautaires, les 10 sont de la région de Dakar. C’est cette tendance qui s’est manifestée depuis plusieurs semaines. Force est dé donc de constater que la région de Dakar constitue l’épicentre de l’épidémie au Sénégal. En effet les 3/4 des confirmés de Covid-19 au Sénégal sont issus de la région de Dakar. A la date du 29 mai 2020, la région de Dakar totalise 2525 cas sur les 3429 dépistés dans notre pays. Soit un taux de 73,6% des cas globaux. A ce niveau, il faut noter que la transmission locale est clairement établie et se traduit par une augmentation des cas issus de la transmission communautaire mais aussi des décès communautaires. Dès lors, l’endiguement de l’épidémie doit mobiliser toutes nos énergies. Cela passe par le renforcement de nos stratégies à l’échelle locale et particulièrement dans la région de Dakar. Ce renforcement stratégique devient un impératif urgent. C’est pourquoi j’ai demandé au comité national de gestion des épidémies en rapport avec le comité régional de gestion des épidémies de Dakar de se réunir, toute affaire cessante, pour nous proposer une stratégie spécifique de renforcement de la lutte contre la Covid-19 à Dakar. Pour vaincre la maladie au Sénégal, nous devons nous mobiliser au sein de nos communautés. Je lance un appel particulier et insistant à toutes les dynamiques communautaires de la région de Dakar pour se lever comme un seul homme pour stopper la Covid-19 parce que si on perd la main à Dakar, la lutte risque d’être perdue au niveau du pays. Le CNDE et le CRDE doivent nous proposer dès mardi, la démarche à accentuer pour notre lutte dans la région de Dakar »
Samedi 30 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :