Abdou Khadre Sanoko, Sociologue sur la nomination de Idrissa Seck : « Les Sénégalais ne tiennent plus à la loyauté, à l'intégrité, à la probité morale et intellectuelle ».


La nomination de Idrissa Seck à la tête du Conseil Économique et Social (CESE) ne cesse d'alimenter le débat quotidien des Sénégalais. Une décision perçue par certains Sénégalais comme une trahison. Ainsi, le pour le Sociologue Abdou Khadre Sanoko, au Sénégal, on a intérêt à s'interroger sur l'appropriation de certaines valeurs qui s'effritent.

Selon lui, aujourd'hui, le sens de la parole donnée ne peut pas simplement être analysé dans le champ exclusivement politique, mais  beaucoup plus dans le champ social. "Dans nos rapports interpersonnels, aujourd'hui, cela devient de plus en plus rare de voir des Sénégalais respecter le sens de la parole donnée. Cela devient également de plus en plus rare de voir des Sénégalais qui tiennent comme à la prunelle de leurs yeux, le principe de la loyauté, le principe de l'intégrité et le principe de la probité morale et intellectuelle", a souligné le Sociologue dans un entretien qu'il a accordé à Dakaractu. 

Pour le Dr Sanoko, le Sénégal est une société opportuniste où quand l'intérêt individuel se met en place,  on oublie l'intérêt collectif, or la principale valeur cardinale d'antan du Sénégalais, était la mort individuelle pour la résurrection collective... 
Mercredi 4 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :