8 Mars / Entrepreneuriat et Pandémie : Près de 2.400 femmes couvées par « Diongoma » pour la transformation de produits locaux.


Il est révolu ce temps où l'on incitait les femmes à la prise d’initiatives, à l’affirmation et à l’entrepreneuriat. La femme est aujourd’hui, l’incarnation de la détermination, le courage, la persévérance… des caractères qui ont bâti le fondement de l’entreprise « Diongoma » qui est d’ailleurs une preuve parmi tant d’autres.

Regroupant en son sein près de 2.400 femmes qui s’activent dans la transformation de produits locaux, cette entreprise crée par une femme nommée Mariama Sylla, s’évertue à soutenir les femmes dans les villages les plus reculés du pays à savoir le département de Salémata dans la région de Kédougou constituant leur base, Nguékhokh, Kaolack, Louga, Fatick entre autres. 

Dakaractu est allé à la rencontre de l’auteure de cette initiative, afin de célébrer la femme à travers ce bel exemple.

 L’histoire de Mariama a commencé par le Karité. Ensuite, elle a testé son expérience avec d’autres fruits comme le « Bissap » ou oseille de guinée, le « bouye » ou pain de singe, le « nébéday » ou moringa pour ne citer que ceux-là. Après avoir formé ces femmes sur les techniques de culture et de transformation des produits, Mariama leur rachète toutes la récolte à des prix dépassant même leur espérance pour les exporter à l’étranger afin de les faire découvrir par l’extérieur.

Pour ce qui est du soutien de l'État envers ses braves dames souvent écartées car étant dans des zones reculées, elle interpelle les autorités étatiques à plus prendre en compte leur situation et les appuyer pour qu’elles booster davantage leur business.  

Reportage...
Lundi 8 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :