34 ans au pouvoir : Le président Ougandais Yoweri Museveni, un exemple patent de longévité présidentielle.


34 ans au pouvoir : Le président Ougandais Yoweri Museveni, un exemple patent de longévité présidentielle.
L'élection présidentielle ougandaise de 2021 a lieu le 14 janvier 2021 afin d'élire le président de l'Ouganda pour un mandat de cinq ans. Le premier tour a lieu en même temps que les élections législatives.

Remontant un peu plus loin dans l'histoire politique Ougandaise, le renversement du régime autoritaire de Milton Obote en 1986, ne doit pas être occulté. En effet, le président Yoweri Museveni est aux commandes depuis cette année. Il s'est donc représenté à un sixième mandat à la tête du pays pour remporter les élections dès le premier tour avec 58,64 % contre 34,83% pour le principal opposant Robert Ssentamu.  

Arrivé au pouvoir dans un contexte de coup d'État pour mettre fin à des années de rébellion et faire jaillir la croissance et la stabilité, celui qui était nommé le Mzee (le sage en langue Swahili) a fait ses débuts politiques dans la Tanzanie Socialiste= entre 1967 et 1970, précisément  dans l'université Dar-es-Salam. Dans cette université, Yoweri Museveni dirigea même un groupe d'étudiants de gauche qui avaient des liens avec des mouvements de libération africains.

Ayant successivement des mandats en 1996, 2001, 2006, 2011, 2016, il vient d'obtenir un sixième mandat dans un contexte électoral confus. Il faut rappeler que les élections récentes se sont déroulées à l’issue d’une campagne particulièrement violente, marquée notamment par le harcèlement et les arrestations de membres de l’opposition, des agressions contre les médias et la mort d’au moins 54 personnes dans des émeutes à la suite d’une énième arrestation de Bobi Wine, dont la campagne a été largement entravée. Bobi Wine, député de 38 ans, a dénoncé "une mascarade complète", estimant avoir "largement remporté" l'élection.

Le président Ougandais est souvent accusé de vouloir museler ses adversaires par des manigances politiques inappropriées. 

Son magistère est également marqué par une forte  implication familiale dans la gestion des affaires. Son frère Salim Saleh, général à la retraite, siège au Conseil national de sécurité. Sa femme Janet, ancienne députée est depuis 2016 ministre des sports. Son fils Muhoozi, qui est général et N°2 de l'armée, est aussi soupçonné de vouloir le remplacer à son départ.

À 76 ans et ayant passé un peu plus de la moitié de son âge au pouvoir, on se demande si Yoweri ne s'agrippera pas jusqu'à la fin de ses jours...
Vendredi 22 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :