​Analyse sur la question de l’eau douce, Koki


​Analyse sur la question de l’eau douce, Koki
L’eau, un liquide précieux et indispensable à toute vie. De nos jours, il se trouve qu’il y a des villages au Sénégal qui n’ont pas toujours accès à l’eau douce mais à l’eau salée .Mon village, Koki, fait parti de ces villages. Cela me brise le cœur profondément. En ce XXI siècle, aucun village ne devrait être privé d’eau douce, à plus forte raison le mien qui est dans une zone où certains villages da la commune ont accès à ce liquide précieux depuis longtemps. Parmi ces villages on peut citer Keur Ngoura, Fadam etc. J’ai du mal  à comprendre cette situation. Qu’est ce qui empêche Koki d’avoir de l’eau douce comme ces villages cités précédemment ? Ne mérite  t-il pas d’avoir cette eau pour sa population, après plus d’un siècle d’existence, avec des autorités partout dans le pays ?

Ce problème est préoccupant et il mérite une solution concrète afin de soulager les habitants.

Ceux qui n’ont pas les moyens sont les grands perdant de la situation, car ils ne peuvent pas  acheter de l’eau douce à chaque besoin .L’eau que nous consommons n’est pas bonne pour la santé .C’est la raison pour laquelle certains font tout leur possible pour ne pas utiliser l’eau salée que la majorité de la population consomme à sa juste valeur. Il arrive parfois même que personne n’ose l’utiliser  à cause de la saleté qui l’accompagne.

En plus, lorsqu’une occasion se présente et que quelqu’un pose la question aux autorités, elles  finissent toujours par répondre : « on travaille là-dessus ». S’il y a des efforts de votre part, c’est très insuffisant .Faites encore des efforts plus significatifs afin d’apporter la solution. Il est évident que tous les habitants du village  doivent travailler sur la question, mais vous êtes les mieux placés pour plaidoyer cette noble cause. Occupez-vous des questions primordiales et arrêtez de faire de la politique politicienne.

Par ailleurs, il y a le manque de motivation si je peux l’appeler ainsi de la part de l’association qui est chargée de gérer l’organisation et la gestion de l’eau  du village, je veux nommer ASUFOR (Association des usagers du forage de Koki).En effet, chaque mois, tout ceux qui ont un robinet sous l’autorité de cette association paye une facture .Et malgré le payement, j’ai jamais entendu dire qu’elle est entrée de faire des démarches pour que le village ait de l’eau douce depuis qu’elle s’est installée. Je pensais que toute organisation ou association est faite pour essayer d’améliorer les conditions qui ont motivé sa création. Mais je doute qu’avec cette organisation, ASUFOR, tel n’est pas le cas .Faites preuve d’efforts et d’enthousiasme pour que la population ait une nouvelle vision de votre association.

Quant aux jeunes, rien ne les intéressent à ce que je crois. Ils ne se soucient de rien, apparemment.  Je n’ai jamais vu ou entendu leur plaidoyer pour une noble cause du village comme le font certains jeunes dans d’autres localités du Sénégal. Il ne se passe pas mal de choses dans le village, mais tu n’y vois pas l’engouement et l’engagement des jeunes pour l’intérêt du village. Ils admettent même  d’être entravés par les politiciens qui ne font que profiter de la jeunesse dès qu’ils en ont l’occasion. L’exemple le plus patent date de quelques mois avec la réélection du comité directeur de la zone 0 durant laquelle certains d’entres eux boudent l’affaire avant la fin de la séance. Soyons plus intelligents que ça.

Pour terminer, je dirai que la question de l’eau nous intéresse tous .Nous devons faire quelque chose pour essayer d’avoir de l’eau douce car on n’est  fatigué avec l’eau salée que nous utilisons depuis belle lurette.

Soyons conscients et ayons la maturité pour l’émergence de notre village.

Serigne Modou Fall

 
Jeudi 14 Décembre 2017




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018