« Tant que Karim Wade et Khalifa Sall manquent à la chaîne politique du Sénégal, la démocratie restera impure et imparfaite » (Habib Sy, ancien ministre d'État)


Ils constituent des éléments essentiels dans la marche de la politique au Sénégal. Karim Wade et Khalifa Sall, puisque c'est d'eux qu'il s'agit, "doivent faire partie du champ politique pour qu'il soit possible de juger d'une démocratie forte", selon l'ancien ministre Habib Sy.

Définissant notre démocratie comme étant imparfaite, l'ancien directeur de cabinet du président Wade, au cours de "l'Entretien" dira que c'est un ensemble de facteurs tels que le processus électoral qui n'est toujours pas clair, les procédures de vote aussi toujours floues avec des contestations qui s'en suivent toujours, qui peuvent soutenir cette thèse.

D'autre part, considérant que la démocratie est en même temps impure du fait que de gros calibres en politique tels que Khalifa Sall et Karim Wade manquent à ces rendez-vous électoraux, l'ancien ministre et par ailleurs président du parti de l'espoir et de la modernité reste convaincu qu'une démocratie digne de son nom devra voir la réhabilitation de Wade-fils et de l'ancien du parti socialiste.
Lundi 21 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :