« Seynabou Thiéré » : Vendeuse de « Thiéré » depuis 36 ans, elle peine à joindre les deux bouts.

Depuis 1984, Seynabou s'active dans la préparation et la vente de couscous, appelé communément (thiéré) en Wolof. Experte en la matière, elle a hérité ce métier de ses grands-parents, sérères originaires de Mont Roland. Suivant leurs pas, elle a aussi inculqué cet art à sa progéniture. Elle habite le quartier populaire de Fass Delorme dans une maison ordinaire où règne une certaine promiscuité. Elle y a loué une chambre qu'elle partage avec enfants et mari. Seynabou Thiéré, comme le surnomment affectueusement les voisins, ne demande qu'un soutien auprès des autorités pour améliorer son travail afin de le développer. D'ailleurs, de vive voix, elle interpelle la première Dame, Marième Faye Sall, pour qu'elle lui accorde une audience. Ainsi, elle pourra lui décliner ses ambitions...


Mardi 25 Août 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :