« Safe City » : Saint-Louis, une grande partie de la ville sous caméras de surveillance.


À l'instar de la région de Dakar, celle de Saint-Louis a commencé à faire usage de ses caméras de surveillance. Lesquelles sont installées dans les artères de Saint-Louis sauf au niveau de l'île où se situe le populeux quartier de Guet-Ndar. Ces installations s'inscrivent dans le cadre du projet "Safe City", un des points du programme national de Smart, vise à améliorer la sécurité publique par le renforcement des méthodes et des outils existants déjà dans le pays et consistera à répondre aux nouveaux défis en matière de sécurité publique.

Lors d'une visite effectuée au niveau du commissariat central de Saint-Louis, le commissaire Bécaye Diarra a procédé a une explication de ces appareils installés dans la ville tricentenaire. "Il y a des caméras directionnelles appelées box et des caméras appelées dôme qui pourrait être en mesure de faire des balayages. Ces caméras, selon Bécaye Diarra, commissaire divisionnaire de Saint-Louis, permettent d'avoir une bonne visibilité et une bonne politique d'anticipation dans leurs opérations". 

Bécaye Diarra a cependant souligné la nécessité d'installer des caméras de surveillance dans l'île pour une meilleure exécution de leur tâche. "En matière de la gestion de la sécurité publique, la région de Saint-Louis est confrontée à deux problèmes majeurs. Il s'agit de la gestion de la colère éventuelle des Guet-ndariens et celle des étudiants de l'Université Gaston Berger. Si l'île n'a pas de caméra de surveillance, alors que nous devons avoir une bonne visibilité de ces parties, ça risque d'être un facteur négatif pour la gestion de la crise. Nous sollicitons les autorités municipales et le ministère de la culture pour qu'il nous aide à ce que les caméras soit installées au niveau de la place ex Faidherbe, à la descente du pont". 

Le centre de commandement régional qui sera interconnecté au centre de commandement national sis à Dakar, a été mis en place. Ce, dans le but de permettre au personnel du Centre de commandement de Saint-Louis d'interagir avec l'ensemble des centres qui sont au niveau national, informe Cheikh Bakhoum, directeur de l'Adie. "Nous allons former l'ensemble des structures qui vont participer à la gestion de ce centre de commandement a la gestion de la ville sûre de manière générale", ajoute-t-il...
Samedi 17 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :