« L'Entretien » avec Habib Sy, ancien ministre d'État : « J'ai observé et écouté le président, il est dépourvu d'idées (...), Il n'en peut plus. Sa tournée économique, c'est juste pour décompresser... »


L'ancien ministre d'État Habib Sy, dans ce nouveau numéro de "L'Entretien", s'est exprimé sur plusieurs questions d'actualité. Abordant dans un premier temps les difficultés que traversent les sénégalais en cette période d'hivernage, l'ancien ministre de l'hydraulique ne fera pas de cadeau au président de la République du Sénégal. 

Selon lui, " si le président Macky Sall avait bien eu l'idée de continuer ce que Wade avait débuté surtout en ce qui concerne le plan Jaxaay, on n'en serait pas là, aujourd'hui. Mieux, ces fonds qu'il avait annoncés dans son plan décennal aurait d'ailleurs servi à mettre en place un système qui consiste à déplacer les populations pour ensuite procéder à un bon assainissement."

La démarche, selon l'ancien ministre d'État, reste à désirer car il estime que "c'est une escroquerie politique sutout quand on entend un ministre de la République affirmer que "l'assainissemnt qui est fait dans le cadre de la construction du TER, fait partie du programme décennal". Une déclaration qui est grave de la part d'un ministre de la République.

D'autre part, il donnera une option pour sortir le pays de cette situation critique liée aux inondations. Cet avis, consistera à mettre en place "une haute autorité qui prendra les recommandations issues de la commission de réforme foncière, mais qui travaille en même temps avec les maires et les directions en charge de la question domaniale". Donc, il sera question  de voir avec les services du cadastre, quels lieux sont propices et adéquats pour une habitation décente et si on doit donner ou non les terres.

Comme il l'a d'ailleurs expliqué dans ses précédentes sorties, l'ancien ministre du commerce dans le régime libéral n'a raté une seule occasion pour "vilipender" le président Macky Sall. "Je l'ai vu, je l'ai écouté, mais je sais qu'il est épuisé. C'est un président qui n'a plus d'idées. Quand on voit ses derniers conseils des ministres, on se rend compte qu'il a atteint ses limites", confirmera le président du parti de L'Espoir et de la modernité/ Yaakaru Reew Mi.

Il a également donné sa position sur le statut de l'opposition et de son chef : "c'est un package qui doit être tenu en compte mais, pas statuer seulement sur ce point de chef de l'opposition. Il faudra donc selon le ministre Habib Sy, prendre en compte la question du processus électoral, le problème du fichier et le financement des partis politiques. C'est autant de questions qui doivent être étudiées d'abord pour qu'elles accompagnent le statut du chef de l'opposition.

Concernant le 3ème mandat, les cas de Karim Wade et Khalifa Sall, sa relation avec Wade, l'ancien ministre d'État Habib Sy sera sans équivoque.

Entretien...
Lundi 21 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :