Zator Mbaye étale Doudou Wade : « Je prie que l’Assemblée nationale ne puisse jamais plus connaitre un Président de groupe parlementaire si arrogant… »

Duel entre anciens parlementaires. Alors que Doudou Wade avait fait la semaine dernière une sortie salace contre l’Assemblée nationale et son Président, la réponse de Zator Mbaye, ancien député et aujourd’hui ministre conseiller ne s’est pas fait attendre, et truffée de révélations.


Non DOUDOU vous avez encore une fois de plus tort en caractérisant vos collègues.
Non, il n'y a rien de nouveau sous les projecteurs.
Non, l'Assemblée nationale que tu as fréquentée pendant une douzaine d'années mérite mieux que ça de votre part.
Non, DOUDOU le Président Moustapha n’était pas en lice vendredi dernier.
Tu sais mieux que quiconque qu’à l Assemblée nationale c’est un système de vote par liste séparée.
Non, DOUDOU tu n'as jamais vu une liste composée du Président de l’Assemblée nationale et des 8 vice présidents.
Non, DOUDOU pourtant tu étais Président très puissant du groupe parlementaire au moment où le Pr Iba Der Thiam était 1er vice président du Président de l’Assemblée nationale pendant plusieurs années sans le dénoncer une seule fois.
Non, pourquoi tu te renies aujourd'hui ???
Je crois trouver la réponse dans ton quotidien assaisonné de regret et de haine par le fait de ton absence à l’hémicycle.
Je n'ai jamais lu ni vu dans la presse ta déclaration sur les fonds politiques que tu recevais chaque mois (600 millions déclarés) en occultant le reste.
Le Président Niasse que tu critiques toujours t’a pourtant appuyé sur ses fonds quand tu en avais rudement besoin selon tes propos.
 
DOUDOU, tu sais bien que le Président de l’Assemblée nationale ne reçoit pas moins de 150 demandes d’aide par jour.
Je crois et je prie que l’Assemblée nationale ne puisse jamais plus connaitre un Président de groupe parlementaire si arrogant danseur exécutant les sales besognes comme ce fut le cas en votant l’acte d accusation du Premier ministre Idrissa Seck pour ensuite danser fièrement et de la manière la plus ridicule dans cette si précieuse institution.
 
DOUDOU, combien de fois as tu tripatouillé la constitution jusqu'à faire partir le Président de l’Assemblée nationale et radier tes collègues Députés contre la loi.
Je n’oublie pas ton rôle d’allumettes joué dans la crise du 23 juin 2011.
DOUDOU WADE je vais terminer mon propos par rire de ta posture agonisante et envieuse qui devient inquiétante de jour en jour.
Je pourrais transmettre au Président NIASSE qui n'est pas du même moule, ta demande de consultant en pointillés ce qui t’évitera ton errance et ta transhumance médiatique.
 
Je m'excuse de ces propos très amicaux et fraternels.
 
Passe un bon week-end très cher grand frère.
Lundi 15 Octobre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :