Violence électorale à Grand-Dakar : Aminata Fall, candidate de YAW, accuse à son tour Jean Baptiste Diouf de prôner la violence


De rudes affrontements ont eu lieu hier à Grand-Dakar entre les partisans de Yewwi Askan Wi et Jean Baptiste Diouf, candidat à sa propre succession dans la commune de Grand-Dakar. Accusée d'avoir provoqué la confrontation, la candidate de Yewwi Askan Wi à Grand-Dakar, Aïssatou Fall, nie en bloc et charge Jean Baptiste Diouf. Selon elle, les faits se sont déroulés devant sa maison. « C'est lui qui a attaqué mon cortège, il est venu chez moi, dans mon fief, accompagné d'une foule armée jusqu'aux dents, on a voulu reculer, mais il nous a attaqués... », dira-t-elle.
 
À travers une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on voit le candidat Jean Baptiste Diouf avertir et brandir des menaces contre ceux qui ont caillassé les voitures de sa caravane. « Si j'avais été le chauffeur de cette voiture, ils verraient de quel bois je me chauffe », a laissé entendre Jean Baptiste Diouf dans la vidéo.
 
Des propos que la candidate Aïssatou Fall juge irresponsables et irrespectueux pour un homme qui prédit de diriger une localité. « Il n'est pas digne d'être un responsable. C'est grâce à moi qu'il est devenu Maire, on se rappelle de 2014, j’ai tout fait pour qu'il devienne quelqu'un dans ce pays, il aurait pu faire autre chose que d'attaquer mon cortège.
Pour rappel, plusieurs personnes ont été blessées du côté de Jean Baptiste Diouf.
 
Toutefois, Aïssatou Fall et sa bande comptent poursuivre leurs activités dans la commune de Grand-Dakar et promettent une victoire éclatante au soir du 23 janvier 2022...
Jeudi 20 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :