Viol présumé de la Miss Sénégal 2020 : L’affaire fait réagir au-delà de nos frontières.

« Une Miss tombée enceinte suite à son sacre », « Une affaire qui fait scandale au Sénégal », « Une lauréate violée avec son consentement »... La presse étrangère est consternée après l’accusation de viol suivi de grossesse de la Miss Sénégal 2020, Fatima Dione.


Viol présumé de la Miss Sénégal 2020 : L’affaire fait réagir au-delà de nos frontières.
La déclaration faite par la mère de la lauréate du prix Miss Sénégal de l’an dernier a, sans surprise, fait réagir au-delà de nos frontières. La tonalité est sensiblement la même dans information.tv5monde.com. « Des propos sur le viol qui ne passent pas », a titré le site qui traite l'actualité en Afrique.

Avant de pointer la communication désastreuse de la présidente du comité Miss Sénégal, affirmant que « si la lauréate 2020 avait été violée, c’est parce qu’elle l’avait voulu "Kougnou violer, yaw la nekh", en wolof»

De son côté, Jeune Afrique dresse presque le même constat tout aussi accablant et douloureux pour les sénégalais. « Les propos de la directrice du comité d’organisation de l’élection Miss Sénégal qui ont enflammé les réseaux sociaux… et refroidi les sponsors», se désole le média français.

En gros, les conséquences pour l'image du comité d’organisation de l’élection Miss Sénégal sont aussi mises en avant. JA estime que « Comme mode de défense, Amina Badiane aurait difficilement pu faire pire ».

RFI décrit également « une affaire qui fait scandale au Sénégal » et les nombreuses « réactions aux déclarations de Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione. ».

D'autres médias parlent de « polémique générée par les révélations de Miss Sénégal 2020 » qui a été « victime de viol suivi de grossesse » et qui continue de défrayer la chronique dans le pays ».
Lundi 22 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :