Tensions sécuritaires au Burkina : La manifestation de ce samedi dispersée à coups de gaz lacrymogène


Après l’attaque de Inata dans le Nord du pays qui a fait plus de 50 morts, la situation sécuritaire se dégrade de plus en plus. En effet, les tensions ne font que progresser au regard de ces échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre de ce samedi. 

Venus de plusieurs villes du pays, les manifestants ont décidé de descendre ce samedi sur le terrain pour exiger une meilleure posture du régime dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui avance dans la zone. Malheureusement, les manifestants ont été dispersés par les forces de sécurité qui ont fait usage de gaz lacrymogène. « Les manifestants répondent par des jets de pierre et brûlent des pneus sur leur passage », informe la radio Oméga.

En face, le gouvernement prend des mesures qui sont  appréciées diversement : Coupure d’internet mobile depuis une semaine, suspension des cours pour les élèves.

Le gouvernement face au parlement ce vendredi, par la voix du ministre de la défense estime que les terroristes ne sont pas plus armés que ses hommes. 

« Les terroristes font croire qu’ils ont des armes plus puissantes, alors qu’il n’en est rien. L’intensité des tirs peut donner des sons qui laissent croire qu’il s’agit d’une arme plus puissante », a déclaré le Général Simporé devant les députés.
Samedi 27 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :