Tenaillé par ses besoins : Barthélémy Mendy s’introduit de force dans le domicile du couple Dia et donne des coups de gourdin au propriétaire et à sa mère de 85 ans.


Pris par une envie irrépressible de soulager sa vessie, Barthélémy Mendy s'est introduit de force au domicile de la famille Dia. Mal lui en prendra puisqu'il fait l'objet d'une plainte au commissariat de la Médina pour violation de domicile et coups et blessures volontaires ayant entraîné une ITT de 10 jours. 

 

Sur les faits, le mis en cause, en plus d’être entré de force dans la maison du couple Dia, finira par tabasser une dame de 85 ans à l'aide d'un gourdin.

 

En effet, le 19 mai 2021, Barthélémy Mendy s'est introduit de force dans la maison de Mamadou Dia et de Yaye Fatima Diagne. Face à leur refus de le laisser pénétrer dans leur domicile, le mis en cause leur a asséné des coups-de-poing et gourdin qui leur ont valu un évanouissement.

Interrogé sur les faits, le sieur Barthélémy Mendy a reconnu les faits qui lui sont reprochés avant de faire savoir qu’il a été déféré et condamné à deux reprises pour détention et usage de chanvre indien et détention de signes monétaires contrefaits. 

 

Revenant au fait, il explique : « le jour des faits, vers les coups de 8h, j'ai quitté le bar Saraba de Soumbédioune pour rejoindre mon domicile à Niary Tally. Arrivé à hauteur de l’avenue Cheikh Anta Diop, j’ai senti le besoin d'aller uriner. Par la suite, je suis rentré dans le domicile de Yaye Fatoumata Diagne, la suppliant de m'autoriser à accéder aux toilettes de sa maison. Suite à son refus, j'ai forcé l'accès pour me diriger vers les toilettes. Mais elle et son époux Mamadou Dia, m’ont intercepté au salon pour me violenter. Étant sous l'emprise de l'alcool, j'ai riposté », narre-t-il. 

 

Répondant à la question des enquêteurs concernant l'accusation des plaignants pour avoir violé leur domicile et tabassé une vieille de 85 ans, il dira : « Je reconnais les faits qui me sont reprochés, mes agissements étaient guidés par mon état d'ivresse. J'implore la clémence des plaignants et de l'autorité judiciaire », se dédouane-t-il...

 

Yaye Fatimata DIAGNE, épouse de l'un des victimes soutient que le prévenu est rentré dans le domicile sans son autorisation en usant de sa force et en disant qu'il va aux toilettes. « Je me suis opposée à ce qu’il pénètre dans mon domicile. Il m'a heurté et m'a projeté au sol avant de se diriger vers le salon. C'est dans ces conditions que j'ai appelé mon époux qui est sorti immédiatement de sa chambre, intercepté, le mise en cause, avant de lui demander de quitter immédiatement notre domicile ».  

 

Elle ajoute : « il s'en est pris à mon époux en assénant des coups-de-poing, qu'il a riposté, et s'en est suivi d'une bagarre. Après, il s'est dirigé à nouveau vers moi avant de m'asséner des coups-de-poing aussi à la figure qui m'ont valu immédiatement une chute au sol avant de perdre connaissance. C'est sur ces entrefaites qu'il s’est emparé du gourdin que je brandissait comme bâton de défense, qu'il a ensuite utilisé pour battre ma belle-mère âgée de 85 ans à la main droite. Sur ces entrefaites, j'étais obligé d'appeler les riverains qui l'ont maîtrisé avant de le conduire au commissariat de police de la Médina ».

 

L'enquête a été bouclée, et Barthélémy Mendy déféré au parquet.

Jeudi 17 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :