TABASKI / OUMMAH : Une pensée pour les Palestiniens, les Rohingyas et les Yéménites !


Il existe dans la Oummah des peuples qui n'ont pas eu la joie de fêter l'Eid al kabir comme ils l'auraient voulu voire qui ne l'ont pas fêté du tout. Il s'agit des Palestiniens,  des Rohingyas et des Yéménites.
Allah swt nous dit que les musulmans sont des frères. Nous devons dès lors, par solidarité, nous rappeler les difficultés que vivent ces peuples précités.

  a)  LES PALESTINIENS
Ils souffrent plus que jamais de l'occupation de leurs territoires par Israël depuis 1967. Ce dernier continue effectivement de faire la pluie et le beau temps en Cisjordanie et à Gaza :
- Destructions de maisons Palestiniennes
- Implantations de colonies juives
- Restrictions de liberté de circuler pour les Palestiniens
- Accaparement des terres fertiles en faveur de l'agriculture israélienne
- Détournement de l'eau potable vers les colonies juives
Nous rappelons que jusqu'en 1948, l'Etat d'Israël n'existait pas. Toute cette zone s'appelait Palestine.
  
b) LES ROHINGYAS
Il y'a quelques mois les médias et les réseaux sociaux parlaient énormément d'eux. Aujourd'hui, ils sont presque oubliés et pourtant leur situation n'a pas évolué. Ils sont dans des difficultés inimaginables.
La majorité des Rohingyas a fui la Birmanie pour échapper aux tueries de l'armée de ce pays. Ils sont presque un million dans un camp au Bengladesh, un des pays les plus pauvres au monde, incapable de les prendre matériellement en charge. Dans ce camp où leurs conditions de vie sont exécrables, les Rohingyas n'ont pas le statut de réfugiés car ils sont apatrides. Ceux qui n'ont pas pu quitter la Birmanie continuent d'y être traités de manière inhumaine...

  c)  LES YEMENITES
La guerre au Yémen dure depuis trois longues années. Elle a débuté en mars 2015, initiée par une coalition de pays musulmans dirigée par l'Arabie Saoudite, contre les rebelles Houthis soutenus par l'Iran. C'est donc une guerre inter-musulmane dont le bilan fait actuellement du Yémen le théâtre de la plus grande catastrophe humanitaire au monde :
- Plus de 10.000 morts (tous musulmans)
- Six yéménites sur dix (60%) n'ont pas accès à la nourriture
- Les soins sanitaires n'existent plus (le choléra est endémique)
- Le système éducatif est détruit
Le Yémen est aujourd'hui un pays exsangue où règnent ruine et désolation.

La situation des Palestiniens, des Rohingyas et des Yéménites est une plaie pour la Oummah. Cependant, la grande maladie qui la ronge c'est la division des musulmans. C'est la mère de tous nos maux. 
Si le Coran et la Sounnah ne parviennent pas à nous unir, cela signifie que d'autres considérations étrangères à ces deux références sont prises en compte.

Abdou Aziz NDIAYE
Economiste
Spécialiste en management logistique et ingénierie des transports
Spécialiste en commerce et management des affaires internationales
Vendredi 24 Août 2018
Dakaractu




1.Posté par Milles merci le 25/08/2018 06:22
BarakaLLAHU fik cher Monsieur d’avoir eu ces pensées pleines de sollicitude, cette tendresse fraternelle pour nos sœurs et frères musulmans Palestiniens Rohyingas et Yéménites ! Qu’ALLAH vous bénisse et bénisse votre famille, amine .

2.Posté par toto le 25/08/2018 21:00
Il faudra rajouter que le Sénégal fait partie de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, donc comptable des faits.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :