Subventions sur l’énergie: « les 52% des clients de la SENELEC qui consomment plus qui sont concernés par la hausse. » (ministre Moustapha Ba)


Évoquant la réduction des subventions financières, le ministre des finances et du budget, Moustapha Ba est revenu sur l’actualité liée à la hausse du coût de l’électricité. Le ministre qui s’exprimait lors de la restitution des conclusions de la mission du Fonds monétaire international (FMI) pour la première revue du nouveau programme économique et financier soutenu par le Mécanisme Élargi de Crédit (MEC), la Facilité Élargie de Crédit (FEC) et la Facilité de Résilience et de Durabilité (FRD), il a donné plus d’explications sur la polémique.

« Pour un meilleur ciblage, il n’en demeure pas moins que la Senelec qui compte près de 2,234 millions de clients, les 1 millions 159 milles clients quasiment 48% qui sont dans la tranche sociale et consomment moins de 150 KWh et qui ont des factures de l’ordre de 15000Fcfa ne sont pas concernés par la hausse. C’est par contre les 52% qui consomment plus qui sont concernés par la hausse qui avait été faite et qui au demeurant continue de bénéficier d’une subvention qui est passée de 36% à 20%. », a indiqué Moustapha Ba. Le ministre a notamment rappelé les chiffres de la subvention dans le secteur de l’énergie avec 55 milliards de FCFA au titre de l’année 2023.

« On était à 4,4% du Pib de subvention dans le secteur de l’énergie en 2022, 750 milliards Fcfa. On est quasiment à 2,9% du Pib en 2023, 556 milliards Fcfa hors la loi de finances initiale avait prévu 450 milliards Fcfa et l’année prochaine, nous réduisons les subventions au profit de l’investissement. Vous remarquerez que le budget d’investissement sur ressources internes pour 2024 aura augmenté exceptionnellement de 250 milliards Fcfa. Un meilleur ciblage des subventions qui vont se poursuivre malgré les hausses qui ont été faites en janvier sur le super carburant, sur le gasoil, sur l’électricité et autres. D’abord l’essence pirogue n’a pas augmenté, la subvention est de l’ordre de 34%, le gaz butane, la subvention est de l’ordre de 55% , le gasoil on a mis 100 FCfa c’est passé de 655 à 755 FCfa. La subvention continue toujours elle est de l’ordre de 295 FCfa le litre de gasoil», a soutenu le ministre des finances et du budget. Il a renseigné d’une élimination progressive de la subvention au titre de l’année 2024.

« L’année prochaine la subvention sera réduite au profit de l’investissement qui sera augmenté de l’ordre de 250 milliards FCfa», a conclu Moustapha Ba.
Mardi 24 Octobre 2023
Dakaractu




Dans la même rubrique :