Subventions du Ministère de la jeunesse : Des jeunes de Koumpentoum ruent dans les brancards.


Après les jeunes de Tamba, c'est au tour de ceux de Koumpentoum de ruer dans les brancards et de fustiger la démarche du ministère dans la répartition du fonds de résilience économique et social destiné aux jeunes des 45 départements du pays. Une enveloppe globale de 500 millions F CFA devait servir à appuyer les jeunes et les associations de jeunesse, touchés par la covid-19. 

Interpellé par Dakaractu, le chef de cabinet de la ministre de la jeunesse, M. Meïssa Ndiaye, a affirmé que 16 jeunes de la région de Tambacounda, repartis dans les départements de Tamba, Goudiry, Bakel et Koumpentoum ont bénéficié de l'appui du ministère.

Mais seulement voilà, des jeunes de Koumpentoum ont aussi câblé Dakaractu, pour dire leur étonnement quand ils ont appris à travers nos lignes que des jeunes de leur département ont eu à bénéficier de ce fonds.

Et c'est le président du Conseil départemental de la jeunesse en personne, M. Cheikh Goumbala, qui est monté au créneau pour signaler qu'il n'était même pas au courant de l'existence d'un tel fonds. Ensuite, il a souligné "qu'à la date d'aujourd'hui, aucun jeune, aucune association de jeunesse de Koumpentoum, n'a reçu un quelconque appui. Peut-être que ce sont des jeunes de la COJER qu'ils ont appuyés. C'est possible, mais nous appartenons tous à ce pays. 

"Par ailleurs, après avoir salué l'initiative et félicité madame la ministre, le président du CDJ demandera à cette dernière, "de ne pas limiter ses actions aux départements tels que Dakar, Pikine et aux seuls membres de la COJER", a conclu M. Goumbala.
Mercredi 12 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :