Scandale à la mairie de Hann Bel Air/Diffamation : Babacar Mbengue réclame 100 millions à son ancien directeur de cabinet.

Poursuivi pour diffamation, l'ancien directeur de cabinet de l'actuel maire de Hann-Bel-Air a été attrait ce mercredi 28 juillet devant le tribunal Correctionnel de Dakar. Des allégations qu'il a catégoriquement niées devant le prétoire. Il sera édifié sur son sort le 11 août prochain.


En effet, lors d'une conférence de presse, le sieur Aliou Dia, ancien directeur de cabinet accusait le maire de Hann/Bel-Air, Babacar Mbengue, de vol et de détournement de deniers publics. Des allégations qu'il a catégoriquement rejetées devant le prétoire. "Ce ne sont pas les propos que j’ai tenus. Je n’ai jamais parlé de vol, ni de détournement", se dédouane-t-il.
Toutefois, il avoue avoir soutenu qu'il y a des illégalités et du nébuleux dans les marchés. Il explique : " la dépense de 91 millions n’a pas été transcrite dans le compte administratif alors que le marché a été passé et exécuté depuis 2013. Il a commis un faux sur un document administratif en soustrayant une dépense qui a été déjà exécutée". Ainsi, il assume l'entièreté des propos contenus dans cette vidéo lors d'une conférence de presse.
Qu'est-ce qui prouve que le marché constitue des irrégularités, lui demandera le juge. Il répond en ces termes : " le marché a été attribué à 91 millions 957 mille 400 de francs Cfa sans plan, ni devis encore moins de contrat. Tous les marchés qui ont été passés par le maire n’ont pas respecté les dispositions du règlement. Ces marchés ne sont conformes ni aux lois encore moins aux règlements en vigueur. Et il a effectué des surfacturations. Qu'avez-vous fait pour arrêter cela, rétorque le président du tribunal. "J’ai contesté le prix donné par Babacar Mbengue parce qu’il n’avait pas les compétences pour arrêter ce prix."
"M. le président, tout ce qui est articulé comme déclaration par Aliou Dia devant votre barre est erroné. Le mensonge est un difficile exercice. Mon client est d’une honorabilité extrême. Ce qui a été dit sur lui est extrêmement grave et ce n’est pas pour rien qu’il a été élu meilleur maire du Sénégal. Le sieur Aliou Dia a commis une diffamation et sa mauvaise foi est avérée!" Ainsi s'est exprimée Me Borso Pouye, avocate de la partie civile, non sans préciser que les travaux portaient sur le Fera, le poste de gendarmerie, le gazon synthétique et le mur du cimetière.
 
Pour conclure, la partie civile réclamera la somme de 100 millions de francs Cfa au mis en cause Aliou Dia. Ce montant, précise la robe noire, le maire Babacar Mbengue entend l'allouer aux Daraas qui sont dans la localité de Hann Bel-Air.
Le représentant du ministère public, a demandé l'application de la loi et la défense sollicite que son client soit renvoyé des fins de la poursuite sans peine ni dépens. Selon elle, l'autre partie veut imputer à mon client des propos qu’il n‘a jamais tenus. "Il a su déceler le profil du maire délinquant. La mairie n’a pas la compétence pour construire une gendarmerie", aura plaidé la robe noire.
Finalement, l'affaire a été mise en délibéré jusqu'au 11 août prochain.
Mercredi 28 Juillet 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :