Rufisque : Percuté par un bus de la ligne 220, la famille de la victime fait face au mutisme des responsables de DDD depuis deux ans


Deux ans après l’accident de la route qui a failli coûter la vie à son fils qui était âgé à peine de 3 ans à l’époque, M.B. Samb court toujours derrière une indemnisation qui traîne en longueur malgré toutes les démarches. Le souvenir de cet incident qui a eu lieu sur la route de Sante Yalla, une quartier de la commune de Rufisque Ouest, reste toujours vivace chez la famille Sambe. Elle a dû faire face seule aux frais d’hospitalisation. L’enfant percuté par un bus Dakar Dem Dikk de la ligne 220, a eu de nombreuses blessures et des lésions graves, selon M. Sambe qui agite des documents déposés pour la procédure, après constat d’un huissier. 
Pour rappel, le Fonds de garantie automobile peut être saisi par toute personne victime d'accident corporel de la circulation routière dont l'auteur est inconnu ou en fuite, connu mais non assuré, connu et assuré mais dont l'assurance est suspendue ou annulée. Mais ce qui est bizarre dans cette affaire, c'est que DDD est une entreprise de l’État. Mais cette indemnisation qui est un droit tarde à se matérialiser et que la victime traîne toujours des séquelles, a déploré le père de la victime. « Il suit toujours des séances de kinésithérapeute et c’est trop difficile pour nous. Mais c’est surtout ce silence qui est plus douloureux car c’est un être humain, de surcroît un enfant. Nous sommes des citoyens, il faut que l’on respecte nos droits. C’est le minimum… », a-t-il ajouté.     



Mardi 16 Mars 2021



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :