Résultat autopsie du décès d’Idrissa Goudiaby : Guy Marius Sagna annonce des poursuites contre le procureur et le médecin légiste à l’IGAJ et l’ONMS


En conférence de presse ce jeudi matin à Ziguinchor, la tête de liste de l’inter-coalition Yewwi-Wallu a chargé le Procureur de la République de Ziguinchor. Suivant sa logique, après publication de la contre-expertise de l'autopsie, Guy Marius Sagna exige le départ du procureur de Ziguinchor. « Nous demandons le départ du procureur Ismaïla Diallo, car nous n'avons plus aucune confiance en lui. Avec lui, tous les Ziguinchorois sont en sursis»,  alerte l’activiste.

« Tout le monde savait qu’Idrissa Goudiaby a été tué par une balle réelle. L’autopsie n’a fait que confirmer nos propos. En analysant les résultats de cette autopsie et des autres, on constate qu’au Sénégal le Procureur de la République couvre des assassinats et meurtres causés par les forces de sécurité. Le Procureur Ismaïla Diallo depuis 2020 qu’il est à Ziguinchor,  couvre des malfrats et envoie en prison des innocents », se désole Guy Marius.

Cependant, l’inter-coalition par la voie de sa tête de liste départementale de Ziguinchor annonce des poursuites contre le médecin qui avait produit la première autopsie, le Dr Ndiama Sakho mais aussi du procureur. « Nous allons saisir l’ordre national des médecins du Sénégal pour clamer contre le médecin légiste qui a produit la première conclusion de l’autopsie sur le meurtre de Goudiaby. Ce dernier rapport montre à suffisance que son rapport est mensonger. Mais aussi pour savoir comment un médecin, donc un agent assermenté, a pu nous sortir une si grave erreur ou un si gros mensonge, prétendant que Idrissa Goudiaby aurait été tué par un objet contondant et non par une balle issue d'une arme à feu. Je me demande si ce médecin légiste n’aurait pas subi une contrainte, une menace ou aurait été corrompue »,  souligne l’activiste. « Nous allons déposer une plainte contre le procureur auprès de l’Inspection générale de l'Administration de la justice (Igaj). D’abord, pour les besoins d’une enquête administrative, ensuite, pour une dénonciation pour complicité d'assassinat. »

Ainsi, pour finir, Guy Marius Sagna demande la publication de l'autopsie pratiquée sur Alexis Abdoulaye Diatta, mort le 17 juin dernier à Bignona.

La famille de ce dernier subit la torture psychologique pour les pousser à enterrer leur fils sans autopsie ni contre-expertise, conclut Guy Marius.
Jeudi 21 Juillet 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :