Réquisitoire du procureur : 7 ans de prison ferme et une amende de 5,490 milliards requis contre Khalifa Sall


Réquisitoire du procureur : 7 ans de prison ferme et une amende de 5,490 milliards requis contre Khalifa Sall
 
A la première heure de la reprise du procès Khalifa Sall, destiné cette fois au réquisitoire, la parole était au procureur de la République. Khalifa Sall s'est montré calme et serein vendredi dans une ultime tentative du parquet pour convaincre le juge Malick Lamotte, à qui Serigne Bassirou Guèye a demandé de le condamner à au moins 7 ans de prison et une amende de 5,490 milliards de francs CFA. Pour lui, le juge n'aura pas d'autre choix que d'admettre que les prévenus de l'affaire de la caisse d'avance sont coupables des faits que leur sont reprochés : association de malfaiteurs, escroquerie portant sur des deniers publics, détournement de deniers publics, blanchiment de capacité, faux et usage de faux en écriture de commerce.
L'inflexible procureur de la République ne s'est pas laissé attendrir. Au terme d'un long réquisitoire, il a réclamé l'application rigoureuse de la loi. "Nous demandons qu'une peine de 7 ans au minimum soit prononcée contre les sieurs Khalifa Sall et Mbaye Touré. Je réclame une amende, j'ai bien dit une amende, de 5 milliards 490 millions de francs CFA", a lancé le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye. Bien entendu que le juge Malick Lamotte a la possibilité d'adoucir la peine demandée par le parquet contre Khalifa Sall. Sa défense va tenter d’arracher la relaxe ou même la peine la plus légère possible pour le Maire de Dakar.Les avocats de Khalifa Sall vont se succéder à la barre pour leurs plaidoiries, à partir de ce lundi afin d’aider leur client à recouvrir la liberté..
Vendredi 16 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
QUI EST EN CRISE !

QUI EST EN CRISE ! - 17/07/2018