Renégociation du contrat de concession de l’autoroute à péage : Le Sénégal paraphe un nouveau contrat qui prévoit 305 milliards de francs CFA entre 2021 et 2044.


Le ministre des finances et du budget, dans le cadre de la renégociation du contrat de concession de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio-AIBD, a procédé à la signature de nouveaux accords avec le partenaire SECAA/EIFFAGE. 

Une cérémonie de signature qui a abouti ce mercredi, après de longs échanges, à un nouveau contrat de concession plus équitable et qui prend en compte les inquiétudes des concitoyens qui veulent que les tarifs soient revus de manière rigoureuse. 
C’est d’ailleurs, fort de ces inquiétudes que le président de la République a, depuis 2019, engagé cette renégociation avec la SECAA.

« C’est pour un partage plus juste des profits futurs avec l’État et les Usagers. Car, les flux nets à recevoir par l’État sont désormais estimés à 305,5 milliards de F CFA sur la période 2021-2044, avec des évolutions progressives annuelles et une moyenne de 13 Mrds de F CFA », a affirmé le ministre des finances et du budget. Ce dernier se réjouit également de l’entrée de l’État du Sénégal dans le Capital de SECAA consacrant sa participation dans la gouvernance de la Concession avec tous les avantages y afférents, notamment dans la gestion et le pilotage de l’exploitation, avec un suivi particulier du programme d’investissement, des recettes d’exploitation et des charges associées, en toute transparence.

À présent, la position de l’État est déterminante dans cette concession autoroutière en tant qu’« État-Actionnaire », « État-Investisseur » et « État-Régulateur ». Il lui revient dès lors de siéger dans les organes de Gouvernance de la Concession et recevra des dividendes, de bénéficier du partage de fruit et de collecte de redevance foncière à effet immédiat et d’assurer le suivi du contrat de performance...
Jeudi 23 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :