Recadrages de l’Ambassadeur de France et du PM Canadien : Cheikhou Oumar Sy salue l’attitude du Président.


L’ancien parlementaire Cheikhou Oumar Sy a salué et encouragé le recadrage de l'ambassadeur de France, M. Philippe Lalliot par le Chef de l’État sur la question du TER, mais aussi du PM Canadien Trudeau sur la question de l’homosexualité. Le premier cité avait en effet contredit les autorités sur la possibilité de la « mise en service commercial du TER en Avril prochain ». 

 

Une attitude jugée « paternaliste et colonialiste », selon l’un des initiateurs du Collectif citoyen des usagers de l'autoroute à péage (CCUAP).  « La France a dû mal à comprendre que les rapports entre l'Afrique et l'Occident ont changé et que cette nouvelle génération n'est pas disposée à courber l'échine. Nous pouvons, et c'est notre cuisine interne, critiquer notre gouvernement dans le cadre de ses choix d'investissements publics, mais nous n'accepterons plus que d'autres viennent s'immiscer dans nos affaires. De même nous saluons sa posture sur la question de la renégociation du contrat de l'autoroute à pillage. Il est impératif de revoir ce contrat faramineux qui nous prive de recettes fiscales importantes et qui peuvent être investis dans d'autres infrastructures », a posté Sy.

 

Sur la question de la légalisation de l'homosexualité évoquée avec la visite du Premier Ministre canadien, Cheikhou Oumar Sy de faire savoir « qu’il faut arrêter de penser que la culture européenne et universelle et qu'elle doit s'imposer à tous ». Notre option a-t-il dit pour finir, « est de rester ancré dans nos croyances religieuses, dans le respect des préceptes de l'Islam tout en respectant le choix des autres. L'homosexualité ne sera pas légalisée au Sénégal et n'est même pas une priorité dans nos débats ».

Jeudi 13 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :