Projet de budget du ministère de la Justice : Débat houleux à l'Assemblée nationale sur la détention de Assane Diouf, l’affaire Téliko…

Les habituelles prises de parole à l’Assemblée nationale ont dégénéré quelques minutes, ce mercredi, lorsqu’ont été abordées l’arrestation de Assane Diouf, pour injures publiques à travers le net, la mise à disposition des Fonds d’accès à la Justice destiné à la Diaspora et l’affaire Téliko.


Les envolées sont parfois lyriques, mais souvent violentes. En pleine intervention du député maire Sidy Traoré, Mame Diarra Fam a réclamé plusieurs fois, en hurlant depuis son siège, « la fin des détentions arbitraires ».

 

Et de nombreux députés de la majorité ont perturbé la séance en scandant « c’est un insulteur », « Assane Diouf est indiscipliné ». Répliquant, la députée du groupe Liberté et démocratie a encore hurlé à plusieurs reprises dans l’hémicycle, qui accueillait le vote du projet de budget du ministère de la Justice.

 

Les députés de la Diaspora Mame Diarra Fam (Italie) et Amady Gadiaga (Bruxelles) se sont interpellés, chacun debout, à quelques mètres d’écart, en se pointant du doigt. « Asseyez-vous! », a lancé une députée de la majorité.

 

« Mame Diarra (Fam), regagnez votre place, un peu de calme! », s’est-on époumoné, par ailleurs. « On ne peut pas passer son temps à donner ce spectacle de violence verbale. Sachez vous tenir! », a lancé la députée Anna Poubaye Gomis.   

 

L’affaire Teliko préoccupe aussi les parlementaires de l’opposition. Et c’est Toussaint Manga qui s’en mêle. La tension s’est nouée autour de la question posée par l’élu de l’opposition qui estime que « le régime de Macky Sall tente de museler les magistrats ».

 

La députée Woré Sarr, elle, a dénoncé « l’exil forcé de Karim Wade ». La députée a aussi demandé au ministre de la Justice de ne pas suivre la « consigne » de l’exécutif d’ « éliminer des leaders de l’opposition ». Les débats se poursuivent…

Mercredi 2 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :